Colonies de vacances : Comment bien vivre la séparation ?

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon enfant (6-10 ans) > Sports & Loisirs > Colos & séjours linguistiques > Colonies de vacances : Comment bien vivre la séparation ?

Par le

EN PARTENARIAT AVEC

Votre enfant voulait partir en colonie de vacances. Il était même enthousiaste. Mais à quelques jours du départ, il ne veut plus vous quitter ! A vous les maux de ventre, la perte d’appétit, les troubles du sommeil… Ne paniquez pas en annulant le séjour. Au contraire, rassurez-le.

Discutez avec lui, montrez lui que vous serez toujours joignable. Faites le rêver en lui parlant de ses futures découvertes, de ses nouveaux copains…

Le rassurer, c’est aussi l’impliquer dans la préparation de ses vacances. Montrez-lui sur une carte de l’endroit où se situe sa « colo ». Demandez-lui de vous aider à préparer sa valise…

Le rassurer, c’est parler avec lui du déroulement du séjour, des activités qu’il va aimer y faire. C’est lui dire que vous êtes heureuse à l’idée qu’il passe de bons moments là-bas, qu’il rencontre de nouveaux copains et qu’il découvre des tas de choses.

Il est important que votre enfant sente que ses parents peuvent aussi être heureux de se retrouver à deux. Cela lui enlève une certaine responsabilité, la culpabilité qu’il peut avoir de vous laisser seuls.

N’hésitez pas à le rassurer sur l’amour que vous lui portez, ni à lui dire que vous penserez à lui. En revanche, bannissez les « tu vas me manquer » ou « je vais m’ennuyer de toi », qui renforceraient sa crainte de vous quitter.

Une fois sur place, restez en contact par écrit de préférence, les coups de téléphone étant souvent trop chargés émotionnellement. Sollicitez l’entourage, grand-mère, tante, amis… pour qu’il reçoive du courrier régulièrement.

Si les  » au revoir  » sont des moments déchirants pour les enfants, ils vont l’être aussi pour vous ! Soyez  très sobre dans vos effusions au moment du départ. Souhaitez-lui  de bonnes vacances et demandez-lui de vous téléphoner, s’il en a la possibilité, dès son arrivée. Puis tournez les talons…

Un coup de fil chaque jour ou une lettre par semaine… à vous de trouver le juste milieu ! Loin de vous, votre enfant ne doit ni se sentir  » oublié « , ni, à l’inverse, trop surveillé. Les organisateurs du séjour prévoient presque toujours un moyen de prendre des nouvelles des enfants sur un répondeur téléphonique, une boîte mail, par webcam…

Pour certains enfants, partir loin des parents ne pose aucun problème. Pour d’autres en revanche, partir demande un gros effort d’intégration et aussi d’autonomie.  L’intégration se fera rapidement et sans problèmes pour la plupart. Pour d’autres, quelques jours de plus seront nécessaires pour se sentir vraiment bien.

La colo est aussi l’occasion pour votre enfant de développer son autonomie et le sens de l’initiative. Quand la colonie est un projet commun, que les parents, dans leur attitude et leurs paroles enthousiastes, autorisent l’enfant à exister en dehors d’eux, alors elle peut être une merveilleuse école de la vie…

A son retour, votre poussin aura très certainement grandi et quelque part, vous aussi !

A lire :

Aïe ! Bientôt les vacances…
De Stéphanie Duval, chez Bayard Jeunesse
Dès 7 ans, 5,90 €

Commander sur Amazon : [amazon-product text= »Cest la vie Lulu !, Tome 5 : Aïe ! Bientôt les vacances… » type= »text »]2747028941[/amazon-product]

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN