Comment prendre soin de vos plantes d’intérieur pendant l’hiver ?

Blog Comment prendre soin de vos plantes d’intérieur pendant l’hiver ?

Par Lola Payet le

plantes d'intérieur faciles à entretenir

Les plantes d’intérieur améliorent notre bien-être et donnent une touche d’esthétique à la décoration de nos pièces. Mais comme pour tout être vivant, l’hiver est une saison qui peut s’avérer très difficile pour elles. Le temps devient maussade, les températures baissent et le soleil se fait plutôt rare. Le manque de lumière et l’ambiance chaude de cette saison affaiblissent les plantes et peuvent même les tuer si vous ne prenez pas les dispositions qu’il faut. Nous vous donnons quelques conseils pour que vos plantes d’intérieur survivent et continuent de s’épanouir pleinement en période hivernale.

Adaptez l’arrosage de vos plantes d’intérieur aux conditions hivernales

En hiver, les plantes d’intérieur ont généralement besoin de moins d’eau. Mais il peut avoir des nuances en fonction de leur emplacement dans la maison et de leur espèce. Vous pouvez utiliser une application pour l’entretien des plantes pour mieux adapter l’arrosage de vos plantes d’intérieur aux conditions hivernales. Pour savoir si vos plantes d’intérieur ont besoin d’être arrosées, il suffit de toucher le terreau et d’enfoncer votre doigt jusqu’à la deuxième phalange. Si la terre est fraîche et humide, c’est que la plante n’a pas encore besoin d’eau. Vous devez arroser par contre si elle est sèche et à température ambiante. Optez toujours pour un arrosage modéré et laissez le terreau sécher entre deux arrosages. Faites si possible un apport d’eau tiède sans calcaire. Si vos plantes ont de coupelles, videz-les, car l’eau stagnante peut recueillir des bactéries qui vont nuire à vos plantes.

Les ambiances sèches que provoque le chauffage domestique peuvent être insupportables pour les plantes adeptes des atmosphères humides. Pour remédier à cela, en plus de l’arrosage classique, brumisez régulièrement les plantes qui aiment avoir un feuillage mouillé. C’est le cas du monstera, des broméliacées comme le bromélia et des calathéas. Prenez également soin de dépoussiérer régulièrement leur feuillage. Certaines plantes apprécient également la moiteur des pièces d’eau. D’autres plantes demandent par contre une humidité ambiante élevée pendant toutes les saisons. C’est par exemple le cas des orchidées. Placez-les sur un lit d’argile que vous maintiendrez constamment humide.

arrosage plantes intérieur

L’importance de l’éclairage pour les plantes pendant les mois d’hiver

En hiver, la lumière naturelle se fait rare. L’éclairage est pourtant indispensable pour le développement et la survie des plantes. En effet, la photosynthèse, qui est un processus vital pour la croissance des végétaux, dépend de la qualité et de la quantité de lumière qu’ils reçoivent. Offrez donc un éclairage adéquat pour compenser le manque de lumière naturelle et leur permettre de maintenir l’équilibre nécessaire pour leur survie. Vous pouvez utiliser des lampes LED spécialement conçues pour la croissance des végétaux pour leur apporter un éclairage optimal. Ces technologies d’éclairage avancées favorisent leur développement en hiver, car elles optimisent la photosynthèse des plantes.

La qualité de la lumière influence également d’autres aspects de la vie végétale comme la floraison ou la production de fruits. Ainsi, un éclairage adapté permet non seulement de maintenir vos plantes d’intérieur en bonne santé, mais aussi de stimuler leur cycle de reproduction. Pour avoir des récoltes abondantes, même lorsque les conditions extérieures sont défavorables, vous devez donc veiller sur l’éclairage que reçoivent vos plantes. Elle impacte également le bien-être de vos plantes. Avec un éclairage parfait, vous pouvez en effet préserver vos végétaux d’éventuelles maladies liées au manque de lumière.

Comment gérer la température et l’humidité pour le bien-être de vos plantes ?

Une gestion adéquate de la température et de l’humidité est essentielle pour assurer le bien-être de vos plantes d’intérieur pendant la saison hivernale. Les fluctuations extrêmes peuvent stresser les plantes et compromettre leur santé. Vous devez donc maintenir une température constante idéalement entre 18 et 24 degrés Celsius dans votre espace de vie. Utilisez un thermomètre pour surveiller régulièrement la température et ajustez si nécessaire en utilisant des radiateurs, des chauffages d’appoint ou des couvertures isolantes. Notez que l’humidité joue un rôle important dans le bien-être des plantes d’intérieur en hiver. Les systèmes de chauffage centralisés ont généralement tendance à assécher l’air. Ce qui peut être néfaste pour vos plantes.

Pour remédier à cela, utilisez un humidificateur pour maintenir un niveau d’humidité optimal (entre 40 et 60 %). Si vous n’avez pas d’humidificateur, placez des bols d’eau près de vos plantes d’intérieur ou vaporisez régulièrement leurs feuilles avec de l’eau non chlorée. Vous pouvez également regrouper toutes vos plantes dans un même espace pour créer une atmosphère plus humide autour d’elles. Évitez de les placer près des sources de chaleur directe comme les cheminées ou les radiateurs, car cela peut les dessécher rapidement. Enfin, surveillez attentivement vos plantes d’intérieur pour détecter tout signe de stress dû à des conditions environnementales inadéquates comme des pointes brunes ou des feuilles flétries.

plantes intérieur

Conseils pour prévenir les maladies et parasites en hiver

Pendant les mois froids de l’hiver, les plantes d’intérieur sont particulièrement vulnérables aux maladies et aux parasites. Pour prévenir ces problèmes, vous devez prendre quelques dispositions. D’abord, il faut maintenir une bonne circulation d’air. Pour cela, ouvrez régulièrement les fenêtres pendant de courtes périodes, même par temps froid pour éviter l’accumulation d’humidité et de spores fongiques. Ensuite, il faut surveiller attentivement l’arrosage, car en hiver, l’activité de croissance des plantes diminue et elles ont donc besoin de moins d’eau. Évitez donc l’excès d’humidité dans le sol, parce que cela entraine la pourriture des racines et le développement de maladies fongiques. Utilisez des pots avec des trous de drainage et arrosez seulement lorsque le sol est sec.

De plus, nettoyez régulièrement les feuilles avec un chiffon humide pour éliminer la poussière et les ravageurs, car, une couche de saleté peut favoriser la propagation de maladies. Inspectez vos plantes tous les jours pour détecter les signes d’infestation. Il peut s’agir de feuilles décolorées, déformées ou tachetées, de la présence de cochenilles, d’acariens ou d’autres insectes nuisibles. Si vous remarquez l’un de ces symptômes sur l’une de vos plantes d’intérieur, isolez-la rapidement pour éviter la propagation. Traitez-la ensuite avec des méthodes naturelles ou des produits adaptés. Enfin, maintenez une routine de soins régulière pendant laquelle vous taillez les parties endommagées, éliminez des feuilles mortes et fertilisez légèrement les plantes selon le besoin.

Quelles sont les plantes d’intérieur les plus résistantes au froid ?

Certaines plantes d’intérieur sont plus robustes et résistent mieux au froid que d’autres. La sansevieria fait partie des meilleures options si vous cherchez une plante qui pourra faire face aux températures hivernales. Encore appelée ‘’langue de belle-mère », elle est réputée pour sa capacité impressionnante à survivre aux conditions climatiques hostiles. Cette plante a en effet un feuillage rigide et érigé qui lui permet de se protéger des affres du froid. Nous avons ensuite le Zamioculcas zamiifolia ou ZZ plant qui se distingue par sa robustesse et sa capacité à se développer dans des environnements très froids et peu éclairés.

Ses feuilles luisantes et charnues stockent en effet de l’eau. Ce qui lui permet de survivre à des périodes de sécheresse extrême. Le pothos ou « lierre du diable » est également une magnifique plante d’intérieur verte qui présente une résistance impressionnante au froid et au manque de lumière. Cette plante aux feuilles en forme de cœur peut en effet s’épanouir dans n’importe quelle condition climatique. Enfin, nous avons la dracaena marginata, ou dragonnier à marginata qui peut également tolérer des températures plus fraîches que la plupart des autres plantes d’intérieur.

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN