L’eczéma, l’endométriose et Alzheimer : comment les prévenir par l’alimentation ?

MaFamilleZen > Blog > Mon Couple & Moi > Me chouchouter > Forme & Beauté > L’eczéma, l’endométriose et Alzheimer : comment les prévenir par l’alimentation ?

Par le

quelle alimentation pour prévenir les maladies

L'alimentation est la première des médecines : c’est une vérité scientifique. Des repas variés et équilibrés demeurent le meilleur moyen de protéger son corps contre de nombreuses maladies. Voici quelques exemples qui, espérons-le, aideront ceux qui en souffrent.

L’eczéma

Les plus belles découvertes se font souvent par amour. Une nutritionniste australienne a ainsi découvert que supprimer certains aliments de l’alimentation de sa fille Ayva pouvait aider à la soulager des démangeaisons et de rougeurs sur la peau, accompagnées de petites bulles d’eau : dermatose allergique mieux connue sous le nom d’eczéma.

Il semble que les allergènes alimentaires, puissent contribuer aux poussées d’eczéma et sont donc à éviter. On reconnaît généralement les aliments suivants comme étant potentiellement allergènes (liste non-exhaustive) : les arachides, les noix et les graines, le lait, le blé, le blanc d’œuf, le chocolat et le soya.

Il existe des aliments contre l’eczéma. Le thé oolong, bourré d’antioxydants est recommandé à toutes celles qui souffrent de cette maladie. Le saumon et les autres poissons gras qui débordent d’oméga 3, acides gras essentiels pour la régénération de la peau, sont aussi très efficaces ainsi que le yaourt à culture vivante. Leurs bactéries stimulent les cellules immunitaires du tube intestinal et protègent aussi contre les affections.

Lire aussi : Allergies alimentaire : 10 conseils pour faciliter le quotidien

L’endométriose

Certains aliments peuvent accentuer ou calmer l’inflammation responsable des symptômes de l’endométriose. C’est une maladie chronique difficile à diagnostiquer qui se caractérise par de fortes douleurs, des saignements et une inflammation. Les troubles digestifs et la douleur qu’elle cause incitent la plupart des femmes souffrant de cette maladie à se tourner vers divers régimes d’exclusion.

Dans la section aliments à éviter, on retrouve les produits laitiers, car ils contiennent des hormones qui peuvent aggraver l’inflammation et déclencher les symptômes de l’endométriose. Le gluten, les sucreries, l’alcool et la viande rouge sont également classés comme aliments pro-inflammatoires.

Au contraire, les amandes, les noix, les graines de chanvre, les beurres naturels de noix et les graines de lin moulues représentent d’excellentes sources de vitamines B et d’oméga-3. Ce sont tous des nutriments anti-inflammatoires, recommandés en cas d’endométriose.

Alzheimer

La maladie d’Alzheimer touche plus de 500 000 personnes en France. Afin de prévenir cette démence, l’alimentation peut jouer un rôle essentiel. Il a été prouvé que des repas équilibrés, riches en vitamines anti-oxydantes sont des alliés incontournables pour préserver ses capacités cognitives.

Le café peut lui aussi aider à prévenir cette maladie. Consommée en quantité modérée, la caféine préviendrait le développement des lésions cérébrales qui apparaissent chez les personnes atteintes d’Alzheimer.

Encore plus surprenant, un à trois verres d’alcool par jour réduirait de plus de 40 % les risques de démence. Selon une étude, l’alcool agirait en réduisant divers facteurs de risques.

Lire aussi : Grand-parent atteint d’Alzheimer : comment garder le lien avec les petits-enfants ?

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Mon Couple & Moi

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN