La créativité des enfants peut s’entraîner

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon enfant (6-10 ans) > Psycho-Éducation > La créativité des enfants peut s’entraîner

Par le

 

Atelier de Charenton

Pour leur développement personnel mais aussi parce que notre société demandera de plus en plus aux individus de faire preuve de capacités d’adaptation, il est important de favoriser la créativité de nos enfants. Todd Lubart, professeur de psychologie à l’université Paris Descartes et spécialiste de la créativité*, nous explique en quoi celle-ci consiste et comment l’encourager.

 

 

Les enfants et les adolescents sont-ils naturellement créatifs ?

Chez chaque enfant et adolescent, se manifeste une forme de créativité naturelle, au service de son développement et de l’élaboration de ses connaissances. Elle se traduit par la quête de découvertes et de sensations nouvelles et peut aboutir à des actes de création : dessin, histoire, poésie… C’est pour les adolescents une façon plus ou moins originale d’exprimer leur individualité, leur personnalité qui contribue à leur développement personnel.

S’agit-il vraiment de créativité ?

La créativité, au sens strict, se définit par la capacité à produire des idées nouvelles adaptées aux contraintes d’une demande ou d’une tâche. A l’école, par exemple, il peut être demandé à l’enfant d’inventer des histoires, de produire un dessin, en fonction d’un thème imposé. L’enfant, en engageant son processus créatif, aboutit à des réponses plus ou moins originales et plus ou moins adaptées aux consignes du professeur. Il est exceptionnel de réussir à plusieurs reprises sur ces deux plans à la fois : des œuvres à la fois très originales et très adaptées. On peut alors parler de talent créatif. Mais la plupart des personnes ont un niveau moyen de créativité.

La créativité peut-elle évoluer ?

Visite-animation au musée des Beaux-Arts à Paris

Comme c’est le cas de beaucoup de capacités, on peut la développer en s’entraînant. Mais elle peut aussi se perdre ou diminuer. Cela dépend des opportunités présentées à l’enfant, du soutien familial qu’il reçoit, à travers, par exemple, un environnement culturel enrichissant qui le fera progresser dans sa découverte du monde artistique : la fréquentation de musées, de spectacles, la présence d’artistes dans sa famille… Des études ont démontré que, dans les régions où certaines personnes sont reconnues pour leur créativité, la population, pendant les deux générations suivantes, produit un nombre d’œuvres plus élevé que d’habitude dans le domaine concerné. Un phénomène, lié à l’identification, la confiance en soi, qui s’est produit avec Picasso comme avec Einstein. Il est à noter que la créativité se décline par domaines. On peut avoir un taux de créativité élevé en littérature et faible en science ou musique, et inversement.

Comment encourager la créativité de nos enfants ?

L’école peut la favoriser, à travers certains exercices impliquant un acte de création. A condition qu’ils soient notés en tenant compte à la fois de l’originalité et de l’adaptation aux consignes. Mais parfois l’école ne favorise pas ces dimensions et peut même casser la créativité avec des exercices exigeant la restitution pure et simple des connaissances, de manière répétitive. L’élève qui a une idée originale est alors « hors sujet » et reçoit une mauvaise note… Aucun enfant dans ces conditions ne va prendre le risque de l’originalité.

Manquer de créativité, en quoi est-ce un problème ?

Nos modèles économiques sont en train d’évoluer. Il va être de plus en plus important de faire preuve de capacité d’adaptation et de réaction face à de nouvelles situations. Ce qui nécessitera un type de pensée flexible, liée à la capacité de produire des idées originales et adaptées au contexte, et donc aux capacités créatives.

Quel peut être le rôle des parents ?

Les parents peuvent mettre l’enfant et l’adolescent en situation d’activité créative. Dans le domaine artistique, par exemple, le faire participer à des activités créatrices. Mais il ne s’agit pas de lui faire jouer à l’artiste, en reproduisant simplement des dessins. Il est tout aussi pertinent de développer sa connaissance du monde culturel en l’emmenant visiter des expositions, et de favoriser l’émergence de certains traits de sa personnalité importants du point de vue de la créativité : la capacité à prendre des risques, qui augmentera sa confiance en lui. Par exemple à travers des séjours à l’étranger, loin de ses repères habituels et hors du filet de sécurité parental.

(première publication de l’article dans « Graines d’écriture » n° 2)

Todd Lubart est professeur de psychologie à l’université Paris Descartes et spécialiste de la créativité. Il a notamment corédigé (avec avec C. Mouchiroud, F. Zenansni et S. Tordjman, « Psychologie de la créativité » (Ed. Armand Colin, 2003) et il est le coauteur d’une épreuve de mesure du potentiel créatif chez l’enfant : EPoC (Ed. Hogrefe, 2011).

 


Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

  1. C’est tellement juste ! la difficulté est de prendre le temps d’éveiller l’enfant
    Merci de nous le rappeler !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN