Je cuisine un jour bleu : quand des autistes partagent leurs spécialités culinaires

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > En cuisine > Livres de cuisine > Je cuisine un jour bleu : quand des autistes partagent leurs spécialités culinaires

Par le

Je cuisine un jour bleu - autisme et cuisine

Dans le livre « Je cuisine un jour bleu », de Josef Shovanec, porteur du syndrome d’Asperger, et  Claude Carat, président de l’association des amis de la fête de la gastronomie, on parle d’un sujet très peu abordé : les difficultés que rencontrent certaines personnes autistes pour se nourrir du fait de leur hypersensibilité à l’odeur, au goût ou aux textures. Entretien avec Claude Carat.

« Je cuisine un jour bleu »  est bien plus qu’un livre de cuisine. Un livre chorale. Y ont participé des chefs émérites, le médiatique Josef Schovanec, porteur du syndrome d’Asperger, et Claude Carat, président de l’association des amis de la fête de la gastronomie. Et aussi des familles, sollicitées pour transmettre recettes et témoignages.

Chaque recette décèle une histoire surprenante, touchante voire bouleversante. La cuisine s’avère un langage exceptionnel pour sensibiliser au quotidien éprouvant des familles avec enfants autistes. Entretien avec Claude Carat.

« Je cuisine un jour bleu ». Pourquoi ce titre ?

Tout d’abord, le bleu est la couleur de l’autisme. Il s’agit également d’une couleur très peu présente en cuisine et dans les rayons des librairies. La couverture montre des spaghetti bleus et le sous-titre s’intitule « gourmets autistes, recettes et témoignages ». L’ensemble peut susciter la curiosité en librairie. Enfin, il s’agit bien sûr d’un clin d’œil à « Je suis né un jour bleu » de Daniel Tammet. Livre qui relate le parcours d’un autiste « savant » qui visualise les nombres sous forme de couleurs et de sentiments.

Quelles difficultés rencontrent les enfants autistes vis-à-vis de l’alimentation ?

Chaque trouble comporte des contraintes spécifiques. Certains ne supportent pas un produit, une couleur, une texture, une cuisson, voire une présentation de plat. Par exemple, il y a une jeune fille qui ne peut manger du riz que si tous les grains sont séparés dans l’assiette. Il y a aussi le fait que l’alimentation pour eux reste juste un temps obligé de la journée. Ils n’y associent pas la convivialité et la notion de partage qui entourent habituellement les repas.

Le pire pour eux est la situation de collectivité. Si par exemple on leur sert des épinards et qu’ils ne supportent pas, ils peuvent avoir des réactions étranges, renverser le plat ou même le jeter contre le mur.

Quelles sont les bénéfices des enfants autistes à cuisiner ?

Faire la cuisine est une activité qui mobilise et développe un ensemble de compétences très complet. Cela aiguise tous les sens, demande de faire des choix – opérations très complexes pour la plupart des autistes. Il y a la satisfaction de transformer des éléments bruts en un produit fini que l’on partage. Le fait de cuisiner avec d’autres stimule le sens de la coopération. En réalité, c’est une vraie conduite de projet. Réussir un plat renforce aussi la confiance en soi. A Evreux, les ateliers cuisine « Association Asperger accueil » ont créé des recettes pour notre livre. Ils remportent un franc succès et aident à faire progresser aussi bien enfants qu’adultes.

Ce livre peut-il intéresser des familles non concernées par l’autisme ?

Bien sûr ! Dans toutes les familles, il y en a souvent un enfant difficile. Ce livre montre à quel point ils ne sont pas seuls. De plus, il révèle qu’avec patience et créativité, on parvient à imaginer des recettes simples et adaptées aux préférences de chacun. Lors de ma première rencontre avec Josef Schovanec, il a eu une sorte de vision. Il m’a dit : « Claude, nous allons réaliser un livre de cuisine pour les enfants avec autisme et tous les autres ». Quelques mois après, le 20 mars 2018, ce livre sort et je suis très heureux que ces merveilleux témoignages circulent largement et diffusent leur énergie jubilatoire dans toutes les cuisines.

L’avis de MaFamilleZen

Tout dans ce livre est un régal : la poésie, l’humour des textes, l’esthétisme épuré des photos, la douceur des illustrations, l’élégance de la mise en page. Au delà d’un livre, il s’agit dun bijou d’une grande humanité qui transforme notre relation à l’autisme ainsi qu’à la cuisine.

recette de gnocchis extraite du livre Je cuisine en bleu pour autistes

recette de gnocchis extraite du livre Je cuisine en bleu pour autistes

recette de reine de saba extraite du livre Je cuisine en bleu pour autistes

Je cuisine un jour bleu

Parution : mars 2018
Editions : terre vivante
Auteurs : Josef Schovanec et Claude Carat
Préface de Guillaume Gomez (meilleur ouvrier de France et chef des cuisines de l’Elysée) et Michel Roth (Meilleur ouvrier de France, Bocuse d’Or, chef étoilé Michelin, juré pour Masterchef et Top Chef)
Photographies : Jean-Michel Coulier
Illustrations : Emmanuel Ville

Les droits d’auteur recueillis grâce à la vente de ce livre seront reversés à des associations reconnues pour leur engagement pour les droits des personnes autistes.

Pour aller plus loin :

Site collaboratif de recettes de cuisine pour personnes atteintes de troubles autistiques : http://www.autischef.com/

Une vidéo de Josef Schovanec sur les difficultés relationnelles des autistes

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN