La préhistoire comme si on y était…

Lascaux 2 – Peinture taureau – Photo : Semitour

A l’école, au collège, nos enfants découvrent la préhistoire à travers des livres, des leçons… Pas facile pour eux de se représenter la vie des hommes des cavernes à l’aide de simples textes et images ! Mais certains sites culturels ont l’art de rendre cette période vivante et accessible aux yeux des plus jeunes. Pourquoi ne pas profiter des vacances pour les y emmener ? Dans le Périgord, en Ariège ou en Bourgogne, découvrons trois sites témoins majeurs d’ère préhistorique.

 

 

Le Périgord : Lascaux et la vallée de la Vézère

Lascaux 2 – Chevaux chinois – Photo : Semitour

La grotte de Lascaux 

Il y a 17 000 ans, les hommes de Cro-magnon vivaient nombreux dans la vallée de la Vézère, aujourd’hui classée toute entière au patrimoine mondial par l’Unesco. Nos lointains ancêtres habitaient à l’entrée des grottes creusées dans la roche. Certains s’aventuraient au fond de ces cavernes et ornaient les parois de salles inaccessibles avec des gravures et des peintures de toute beauté. Lascaux, découverte en 1940, est l’une des plus importantes au monde de ces grottes ornées. Elle recèle de nombreux trésors : chevaux, aurochs, bisons, cerfs, bouquetins, ours, signes…

Pour les préserver de la destruction, la grotte a été fermée au public en 1963. Mais les parties principales (90 % des peintures et gravures) ont été reproduites à l’identique sur le site de Lascaux II. Cette grotte artificielle est située sur la colline qui domine le village de Montignac, tout près de la grotte originale. Il est prévu de la remplacer à son tour d’ici quelque temps par un vaste complexe au pied de la colline. La qualité des reproductions devrait être encore meilleure, grâce aux nouvelles prouesses de la technologie. Mais pour éprouver l’émotion de se rendre à deux pas du plus célèbre « sanctuaire » préhistorique du monde, c’est maintenant… Pourquoi pas à pied, en laissant la voiture au pied de la colline ?

Accès : Lascaux II, à Montignac (24). Tél. : 05 53 05 65 65 – Les grands sites du Périgord
Tarifs : adulte : 9,50€, enfant 5 à 13 ans : 6€. Réservation obligatoire à l’office de tourisme de Montignac (pas de vente à Lascaux même).

Atelier enfant parc du Thot – Photo : Semitour

 

Le parc du Thot 

Les enfants adorent ce parc dont la visite prolonge et complète de manière ludique celle de Lascaux. Il regroupe plusieurs espaces. Un petit musée avec des reproductions de plusieurs autres peintures et gravures de Lascaux, dont une énigmatique « Scène du puits » et de reconstitutions de scènes de la vie des hommes préhistoriques.

Des ateliers avec des animations à la fois pédagogiques et amusantes (peinture sur paroi, fouilles archéologiques, tir au propulseur…). Un parc animalier avec des « descendants » des animaux du paléolithique : aurochs, cerfs, chevaux Tarpan et Przewalski, bisons…

 

 

Accès : Le Thot – Espace Cromagnon à Thonac (24). Ateliers enfant et familles en juillet et août et pendant les vacances scolaires.
Tarifs : adulte : 7€, enfant 5/12 ans : 2,50€. Possibilité de billet combiné avec Lascaux.

A voir aussi :

– Les abris de Laugerie basse (animations enfants sur réservation). Le Grand-Roc – Laugerie-Basse, Les Eyzies de Tayac (24). Ateliers enfants, familles. Tél. : 05 53 06 92 70.

Le musée d’art et d’archéologie du Périgord : celui-ci présente une importante collection d’objets préhistoriques de la région. Silex taillés, dont les premiers bifaces, squelette authentique d’un jeune Néanderthalien de Regourdon (à Montignac, près de Lascaux), l’un des plus complets de cette époque (- 90 000 ans), bloc peint de l’abri Blanchard, et aussi de multiples gravures sur pierres et os de renne… A Périgueux (24).

Photo : Sites touristiques Ariège SESTA-E.Demoulin

L’Ariège : Niaux et le parc de la Préhistoire

La grotte de Niaux 

Cette grotte ornée d’une grande richesse de motifs est l’une des rares encore ouvertes au public. On ne découvre les peintures et les gravures du Salon noir qu’au bout d’une marche de quelque 800 mètres sous terre, éclairée uniquement par des lampes frontales.

Un époustouflant spectacle de plus de 80 peintures (bisons, chevaux, bouquetins, cerfs…), réalisées il y a environ quatorze mille ans, que l’on admire, le souffle coupé, à la lueur de la lampe.

 

Accès : Niaux (09). Tél. 05 61 05 10 10 ou 05 61 05 88 37. Prévoir des vêtements chauds (la température au fond de la grotte descend à 12 °C) et de bonnes chaussures (sol pierreux et humide).
Tarifs : adulte : 9,40€ enfant 13/18 ans : 7€, enfant 5/12 ans : 5,70€. Réservation indispensable. Visites par groupes de 25 personnes toutes les heures.

 

Atelier peinture grotte de Niaux – Photo : C.Lengelle

Le parc de la Préhistoire à Tarascon-sur-Ariège 

Ce parc de 13 ha est tout entier dédié aux hommes de Cro-magnon, et plus particulièrement aux Magdaléniens, qui ont habité dans cette région il y a quelque quatorze mille ans. Les enfants sont ici chez eux. Une multitude d’activités ludiques à pratiquer en famille leur sont proposées : atelier de fouille archéologique, de chasse, de peinture sur paroi (art pariétal), démonstrations d’allumage du feu, de confection d’une aiguille en os, reconstitution de campements préhistoriques et découverte de la vie quotidienne à la préhistoire.

Un bâtiment muséographique permet d’explorer l’art à la préhistoire, à travers notamment des reconstitutions de grottes ornées, dont le Salon noir de Niaux et le grand panneau de la grotte de Marsoulas, en Haute-Garonne, fermée au public (exposition « L’art des origines est-il l’origine de l’art ? » jusqu’au 7 novembre 2012).

Accès : Tarascon-sur-Ariège (09) – Tél. 05 61 05 10 10 – www.grands-sites-ariege.fr
Tarifs : adulte : 9,90 e, enfant 13/18 ans : 7,30e, enfant 5-12 ans : 6 e.

La Bourgogne : la roche et le musée de Solutré

Maquette campement – Photo : Musée Solutré

Cette région située au sud de la Bourgogne s’est aussi montrée très accueillante pour nos ancêtres Cro-magnon. En témoignent les nombreuses traces de ces chasseurs cueilleurs qui installaient leurs campements au pied de la roche de Solutré.

A commencer par une grande profusion d’os de chevaux et de rennes (jusqu’à 100 000 chevaux auraient été chassés sur ce site au cours de vingt-cinq mille ans). Contrairement à une légende tenace, on sait désormais que ceux-ci n’étaient pas jetés du haut de la falaise, mais chassés dans la vallée. Le musée de Solutré, situé au pied du mont, raconte de manière ludique, à hauteur d’enfant, la vie à cette époque. On peut y voir des silex taillés (Solutré a donné son nom à une culture qui a produit des silex en forme de feuille de laurier, le Solutréen), des maquettes, des reconstitutions…

Silex feuille de laurier – Photo : Musée Solutré

Des animations sont proposées pendant les vacances : fabrication d’une bourse en cuir et taille de silex, réalisation de colliers, tressage d’une corde, mouture de farine, confection de peintures végétales, à partir de légumes, de fleurs…, enquête policière à la recherche d’un objet du musée disparu…
Le musée est situé au sein d’un parc botanique. Ses chemins pierreux conduisent jusqu’au sommet du mont à travers un parcours ponctué de huit stations évoquant la géologie, les techniques de base des hommes préhistoriques, le paysage à la préhistoire… A l’arrivée, un panorama magnifique sur la vallée.

Notre coup de cœur, car le site de Solutré est tourné vers les enfants, qu’il accueille d’ailleurs gratuitement. En outre il est particulièrement facile d’accès : à deux pas de Mâcon, près l’autoroute A6. On peut donc s’y arrêter sur la route des vacances ou s’y rendre rapidement par le train (1 h 40 depuis Paris).

Accès : Solutré (71) – Tél. : 03 85 35 85 24 – www.solutre.com et Musées de Bourgogne 
Tarifs : adulte : 3,50 euros, enfants : gratuit.
Ateliers (à partir de 7 ans) : 2 euros. Sur réservation.

 

A lire sur le thème de la préhistoire :

[amazon-product text= »La Préhistoire » type= »text »]2215084456[/amazon-product], coll. La Grande Imagerie, éd. Fleurus.
[amazon-product text= »Préhistoire : A la découverte des chasseurs-cueilleurs » type= »text »]2361670046[/amazon-product], de S. Maury, C. Pace et E. Garcia, éd. Mama Josefa.
[amazon-product text= »Le secret des bois de Lascaux » type= »text »]2909630102[/amazon-product], BD, de Félix et Bigotto, éd. Dolmen.
« Archéo Junior », éd. Fleurus : hors-série n° 1 (le petit journal de cro-magnon, Lascaux, la grotte aux merveilles…) et [amazon-product text= »Préhistoire » type= »text »]2215097469[/amazon-product], éd. Fleurus.

Pratique :

Lascaux et la vallée de la Vézère
S’y rendre : voiture conseillée pour se déplacer (gares : Brives-la-Gaillarde, Périgueux…)
Adresse de charme : Les Glycines, aux Eyzies-de-Tayac. Hôtel-restaurant 3 étoiles. De 95 €-115 € (chambre « classique ») à 195 €-235 € (junior suite). www.les-glycines-dordogne.com – Tél. : 05 53 06 97 07.

Niaux et le parc de la préhistoire
S’y rendre : voiture conseillée pour se déplacer (gare à Tarascon-sur-Ariège via Toulouse)
Adresse de charme : Le Manoir d’Agnès, à Tarascon-sur-Ariège. Hôtel-restaurant 3 étoiles. De 95 €-105 € (double standard) à 180 €-200 € (doubles communicantes 3 ou 4 personnes). www.manoiragnes.com – Tél. : 05 61 02 32 81.

Solutré, parc et musée
S’y rendre : voiture, taxi ou vélo pour se déplacer (gare TGV Mâcon Loché à xx km)
Adresse de charme : L’auberge de Saint-Amour, à Saint-Amour Bellevue. Hôtel-restaurant 3* de charme à la décoration chic et chaleureuse. De 130 € (grande chambre) à 195 € (suite familiale). www.aubergeduparadis.fr – Tél. 03 85 37 10 26.

La sélection insolite de Kids’Voyage

Ethni’cité (86)

Initiation aux fouilles archéologiques, à l’art du feu, à la taille du silex, à la fabrication de bijoux…  niché au cœur des habitations troglodytiques de Saint-Rémy-sur-Creuse, le centre de technologie primitive d’Ethni’cité est un lieu rare. De ces lieux qui racontent une histoire, celles de nos lointains ancêtres, qui réveille notre âme d’archéologue et nous font voyager dans le temps, bienvenue en Préhistoire !

Ici la visite est unique et pleine de surprises. En intérieur comme en extérieur, elle permet de tester des parcours d’interprétation et de découvertes pour mieux comprendre les modes de vie et les habitats des Peuples Premiers et de la Préhistoire, de pénétrer dans des caves pédagogiques avec des ateliers de démonstration et d’initiation aux techniques primitives et peintures rupestres, de manipuler pour faire « comme dans les temps anciens » et d’accéder à un chantier de fouilles reconstitué pour mieux se rendre compte du minutieux travail d’archéologie.

Les salles troglodytiques font également l’objet de parcours de visite en intérieur comme en extérieur. On y trouve des expositions en lien avec ces lieux de vie étonnants : métier historique de tisserand, reconstitution des intérieurs de ces habitants hors normes des 18e et 19e siècles…

La visite vaut vraiment le détour, et surtout, ici… il faut participer pour comprendre !

A noter : différentes animations sont proposées tout au long de l’année comme les visites théâtralisées, les contes et les histoires du jardin, des spectacles nocturnes en costume pour plonger au cœur du 19e siècle, les rendez-vous des ateliers de la Préhistoire, des goûters du 12e siècle chez Richard Cœur de Lion… N’hésitez pas à vous renseigner sur le site pour connaître les dates et le programme saisonnier.

Ethni’cité – 10 chemin des caves – 86220 Saint-Rémy-sur-Creuse

Pour en savoir plus : 05 49 02 81 61 – www.ethnicite.fr
Une sélection à retrouver dans le guide « En route pour le Poitou-Charentes et la Rochelle » de Kids’voyage
Commander le guide : [amazon-product text= »En route pour le Poitou-Charentes ! Et la Rochelle » type= »text »]2918145114[/amazon-product]
Kids’voyage est une marque d’Itak Editions

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN