Découverte du bassin minier de Lens

La Compagnie des Mines de Lens fut la plus importante du Bassin minier du Nord-Pas de Calais. La ville est marquée par son épopée minière. Jusqu’à son célèbre club de foot, le Racing Club de Lens, dont l’histoire est fortement liée à celle des mines. Les Grands Bureaux de la compagnie et leurs bâtiments Art Deco. La gare de Lens, témoignage artistique de l’histoire des mines. Et la Base 11/19 de Loos-en-Gohelle, sont des incontournables du passé minier du pays lensois. Le projet Louvre-Lens a été le point de départ d’une reconversion culturelle du bassin minier.

Base-du-11-19-Lievin-mines-a-velo-E Desaunois

Le Bassin Minier de Lens-Liévin se découvre aussi à vélo. Photo : E. Desaunois

Lens, une ville marquée par l’exploitation minière

Lens, à 1h30 de Paris en TGV, est une ville du Pas-de-Calais qui a vécu les grandeurs et décadences de l’exploitation du charbon. Entièrement détruits par les Allemands pendant la Première Guerre mondiale, les sites miniers ont été remis en état par La Compagne des Mines de Lens entre 1921 et 1924. La gare, lieu incontournable d’où partaient les exportations de charbon, fut le premier bâtiment à être reconstruit, dans un style Art Déco. Elle vaut le détour, avec sa magnifique frise en mosaïques représentant l’histoire du bassin minier de Lens. Et son bâtiment en forme de locomotive (tout récemment rénové pour accueillir l’Euro 2016).

gare-lens-mosaique-mines

La gare de Lens, un chef-d’oeuvre Art Déco, témoin du passé minier de la région

Les Grands Bureaux de la Compagnie des Mines de Lens, un édifice Art Déco magnifique et imposant, ont été reconvertis en Faculté des Sciences en 1992. L’Office de tourisme de Lens organise plusieurs fois dans l’année des visites guidées. Les Grands Bureaux sont actuellement fermés à la visite pour cause de rénovation.

France. Lens, Pas-de-Calais.2008 Les Grands Bureaux de la Compagnie des Mines de Lens, maintenant faculté des sciences J. Perrin de l'université d'Artois.

Les Grands Bureaux de la Compagnie des Mines de Lens, maintenant faculté des sciences J. Perrin de l’université d’Artois.

La Compagnie des mines de Lens, l’initiatrice des cités minières pavillonnaires

L’histoire de Lens est entièrement liée à l’exploitation du charbon par la Compagnie des Mines de Lens. La plus puissante et la plus riche à l’époque. Pour attirer une main d’œuvre qualifiée, la compagnie a construit des cités minières (différentes des corons, ces barres très prolétaires) : cités pavillonnaires ou cités-jardins. Des villes dans la ville. Elles offraient aux mineurs tout le confort. Et les infrastructures permettant aux familles de vivre sans voir besoin de sortir de la cité : école, commerces, église, salle des fêtes, stade,… Les familles de mineurs bénéficiaient en outre de nombreux avantage : éducation, logement et soins gratuits.

vue-cite-miniere-des-provinces-lens

La Cité des Provinces, cité minière pavillonnaire à Loos-en-Gohelle, près de Lens

En traversant la Cité des Provinces, autour de la Base 11/19 de Loos-en-Gohelle, on aurait presque une image idyllique de la vie des familles de mineurs. Ces avantages pourtant n’allaient pas sans contrepartie moins sympathiques. Si un mineur était malade, on devait envoyer un autre membre de la famille pour le remplacer. Même si c’était un enfant (un « galibot »)… Ce n’est d’ailleurs qu’en 1967 que le travail des enfants de moins de 16 ans dans les mines est interdit. Si les femmes de mineurs n’avaient pas le droit de travailler à la mine, ça n’était pas le cas des jeunes filles… Et que dire de la situation des femmes, qui une fois veuves (et on mourrait jeune à la mine), perdaient tous ces avantages…

cite-miniere-les-province-lens-maison-ingenieur

Les notables de la mine vivaient dans des pavillons cossus, comme ici la maison de l’ingénieur,
à la Cité des Provinces de Lens

La Base 11/19, les deux plus grands terrils d’Europe

En périphérie de Lens, tout à côté du Louvre-Lens, vous verrez à la Base 11/19 de Loos-en-Gohelle les deux plus grands terrils d’Europe. Deux terrils jumeaux culminant à 186m. Vous pourrez escalader ces amas de déchets miniers en pyramide, aujourd’hui utilisés pour construire des routes. Et profiter d’une vue exceptionnelle sur l’ancien bassin minier de Lens.

Base-11-19-lens-chevalement

La Base 11/19 de Loos-en-Gohelle près de Lens, propose des visites spécial famille

La Base 11/19 (le numéro de base était donné en fonction de l’ordre d’ouverture de la fosse), est le puits le plus moderne du bassin minier. Elle a été classée aux Monuments Historiques en 2009. Les mineurs ici descendaient jusqu’à 1000 m sous terre. L’essentiel des installations a été conservé. Dont un magnifique chevalement de 45 m de haut pesant près de 350 tonnes. L’association La Chaîne des Terrils propose des visites en famille de la Base 11/19 et un livret-jeu pour les enfants. Vous trouverez sur site une antenne de l’Office du tourisme de Lens, qui propose également des visites guidées.

Prenez le temps de vous promener dans la Cité des Provinces de Loos-en-Gohelle. Vous serez surpris par ces pavillons coquets entourés d’un joli jardin qui tranchent étrangement avec l’image « noire » du mineur. Des visites guidées de la cité minière sont organisées depuis Le Louvre-Lens. L’Agglomération de Lens-Liévin organise aussi des visites à vélo du bassin minier.

terril-de-Loos-en-gohelle-credit-YannickCadart-CD62

L’un des terrils jumeaux de Loss-en-Gohelle, qu’on peut escalader pour un panorama
sur le bassin minier de Lens-Liévin. Photo : Yannick Cadart-CD62

Le site minier de Loos-en-Gohelle a été fermé en 1986. Outre sa reconversion en lieu sur la mémoire minière, il accueille aujourd’hui une pépinière d’entreprises axées sur le développement durable. Ainsi que des projets expérimentaux et innovants aux abords de l’ancien carreau de fosse : comme une centrale photovoltaïque où un programme d’habitats éco-conçus.

Trois autres sites miniers majeurs du Nord-Pas de Calais à visiter :
Le Centre histoique minier de Lewarde, la fosse de Wallers-Arenber où fut tourné Germinal, le 9-9bis à Oignies.

Deux bonnes adresses où manger et dormir

Pour rester dans la thématique « mines », voici deux adresses fort sympathiques que nous vous recommandons sur Lens.

Les Gîtes de l’Ecole Buissonnière

Dans la cité minière des Provinces jouxtant la Base 11/19, des Lensois passionnés ont ouvert trois éco-gîtes dans le jardin de leur pavillon minier. Des gîtes en bois dont deux peuvent accueillir des familles de 4 ou 5 personnes. Pour une immersion totale.
www.gite-lens.fr

Potjevleesch-restaurant-Al-Fosse-7-Avion-62

Le restaurant Al’Fosse 7

Al’Fosse 7, tout ici est fait pour vous rappeler que vous êtes dans le Pas-de-Calais et en pays minier. De la baraque à frites (en déco) sous le porche d’entrée à la déco du mineur de la salle de restaurant… En été, vous pourrez manger dans un joli petit jardin, au soleil ou sous la tonnelle. On sert des plats traditionnels du Nord, comme ce sublimissime Potje’vleesch en terrine, accompagné de frites maison croustillantes. Un excellent rapport qualité-prix pour ce restaurant, avec un plat du jour à 8,50 € le midi en semaine. Comptez 26 € pour un repas complet à la carte. Il faut connaître l’endroit pour arriver jusqu’au restaurant, un peu excentré.

Al’Fosse 7 – 94, bd Henri Martel à Avion. www.alfosse7.fr – 03 21 43 06 98

 

Agenda 2016 :

2 juillet au 31 août 2016
Chasse au trésor Bassin minier Express
En famille ou entre amis, vous devrez rechercher les indices qui vous permettront de trouver un mot mystère. Une façon ludique de découvrir les principaux sites témoins de l’activité minière ! Le « Roadbook » est à retirer gratuitement à l’Office du tourisme (58, rue de la Gare) ou téléchargeable ici.

Samedis 24 septembre et 29 octobre 2016 à 14h30 :
De la mine au Louvre-Lens
Circuit en autocar de 2h30 sur le thème de la diversité du patrimoine lié à l’épopée minière : les anciens grands bureaux de la Société des mines de Lens, la Base 11/19 et ses terrils jumeaux, le site minier de Saint-André à Liévin.

Mercredis 19 octobre et 16 novembre 2016 à 15h et 26 septembre à 10h :
Les Grands Bureaux de la Société des Mines de Lens
Visite pédestre d’1h30.

Tous les samedis en juillet et août à 15h :
La Base 11/19 de Loos-en-Gohelle
Visite guidée de 2h environ de l’ancien carreau de fosse du 11/19 et de la cité des Provinces.

Tarif : 9 € pour les adultes (circuit en autocar), ou 6 € (circuit pédestre), 3 € pour les 13-18 ans, gratuit pour les moins de 12 ans.

Infos pratiques :
Vous pouvez rejoindre le site du 11/19 en bus avec Tadao ou en vélo au départ de la gare de Lens avec Biclo. Renseignements : 0 810 00 11 78.

Base 11/19
Rue Léon Blum
62750 Loos-en-Gohelle

Plus d’informations : www.tourisme-lenslievin.fr et www.chainedesterrils.eu

 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN