Mon ado veut devenir pilote de drone

Pilote de drone

A côté de la pratique de loisir du drone, une nouvelle activité professionnelle se développe pour les adeptes des objets volants sans pilote… et avec une caméra.

Panorama du métier Pilote de drone

– Introduction
– Pourquoi faut-il passer un brevet de pilotage ?
– Comment devenir pilote de drone ?
– Contacts et liens utiles

Pilote de drone : ce qu’il faut savoir

Le drone est un aéronef qui se contrôle à distance depuis le sol. Vous pouvez le commander au visuel ou bien programmer son vol à l’avance en paramètrant l’itinéraire.

Si le drone de loisir est désormais bien connu du grand public, le pilotage de drone est une activité pro encore confidentielle. Mais elle pourrait bien exploser dans les années à venir. Certains spécialistes estiment que la demande, notamment du côté des sites industriels, devrait fortement s’accroitre.

Actuellement les pilotes de drone exercent pour le compte de l’Armée mais aussi de grandes industries comme Safran, par exemple ou encore dans le domaine de l’agriculture. Ponctuellement des sites industriels ou des monuments historiques font appel à ces experts du pilotage de précision dans les airs pour des missions de surveillance ou d’évaluation de l’état de leurs infrastructures ou bâtiments.

Les professionnels du tourisme s’intéressent également de plus en plus aux films de promotion de leurs territoires et patrimoines, réalisés depuis un drone.

Le drone investit aussi les spectacles de plein air, comme en Chine lors du Nouvel an chinois avec un incroyable spectacle de 300 drones :

Bon à savoir : que ce soit pour une pratique de loisir ou professionnelle, la réglementation en matière d’utilisation du drone est stricte. Elle varie d’un pays à l’autre. Par exemple, en France, il est interdit de voler au-dessus de 150 m pour un drone de loisir ou de voler dans un couloir aérien.

Vidéo : les règles de base d’un drone de loisir

Pourquoi faut-il passer un brevet de pilotage ?

Depuis le 1er juillet 2018, la réglementation en matière de pilotage de drone a évolué pour mieux encadrer les pratiques. Tous les propriétaires de drones de plus de 800 grammes doivent désormais faire immatriculer leur drone, alors qu’avant seuls les drones professionnels de plus de 25 kg avaient cette obligation

L’utilisation en extérieur d’un drone est considérée comme une activité aérienne et relève de la réglementation aérienne applicable à l’aviation civile.

En quoi consiste le métier de pilote de drone ?

Selon le secteur dans lequel il exerce ou les missions qui lui sont confiés, le quotidien du pilote de drone peut comporter les activités suivantes:

  • Préparer les missions terrain (déclaration de vol, plan de vol et point sur les contraintes de survol, prise de contacts, contrôle des conditions météorologiques, etc.) ;
  • Réaliser des « acquisitions drone » sur site (tournage vidéo ou prise de photo en vue d’une analyse, d’une évaluation) ;
  • Réaliser des mesures (calcul photogrammétrique) ou une thermographie aérienne (recherche de sources de déperdition de chaleur) ;
  • Réaliser une cartographie aérienne ;
  • Réaliser une modélisation en 3D d’un bâtiment ou de vestiges ;
  • Réaliser des captations d’images (film ou photo) à visée promotionnelle ;
  • Traitement des images et montage des films ;
  • Entretenir le matériel terrain.

Bon à savoir : la partie administrative occupe la majeure partie du temps du pilote de drone.

Vidéo : David, pilote de drone

Comment devenir pilote de drone ?

L’activité professionnelle de pilotage de drone est strictement réglementée. Elle est encadrée par la DGAC, Direction Générale de l’Aviation Civile et la DSAC, Direction de la Sécurité de l’Aviation Civile.

Jusqu’en juillet 2018, pour devenir pilote de drone, votre ado (dès 16 ans) devait :

  • Obtenir le brevet théorique de pilote ULM délivrée par le ministère des transports ;
  • Remplir un MAP Manuel d’Activités Particulières ;
  • Obtenir une DNC Déclaration de Niveau de Compétences ;
  • Souscrire une assurance professionnelle.

Depuis le 1er juillet 2018, une nouvelle réglementation est en vigueur, et modifie la formation théorique des pilotes de drone. Voici les conditions pour obtenir le nouveau certificat théorique de télépilote :

  • Etre titulaire du nouveau certificat théorique de télépilote délivré par la DGAC après réussite au nouvel examen théorique drone (nouvel entrant) ou être détenteur d’une attestation d’aptitude aux fonctions de télépilote (ancien Télépilote).
  • Etre détenteur d’une attestation de suivi de formation (nouvel entrant) ou être détenteur d’une attestation d’aptitude aux fonctions de télépilote (ancien Télépilote).

Bon à savoir : L’autoformation n’est plus possible. La Déclaration de Niveau de Compétences est supprimée.

La formation aborde aussi bien des points mécaniques, de l’aviation civile, de la météorologie, et demande la réalisation de calcul de vent, de vitesse, ou encore d’appliquer les procédures d’urgence, etc.

En fonction de ses aspirations, il peut être conseillé de suivre différentes formations complémentaires pour acquérir des compétences pointues en thermographie ou montage vidéo, par exemple.

A côté de ces obligations réglementaires, votre ado devra aussi passer des heures à faire voler son drone dans le respect de la réglementation en vigueur, des règles de sécurité et de bonnes conditions météo. Fort de son expérience, il pourra alors postuler auprès des sociétés de prestation de drone ou lancer son activité en indépendant.

Contacts et liens utiles

Fédération professionnelle du drone civil
https://www.federation-drone.org

DGAC
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/direction-generale-laviation-civile-dgac

Actualité des drones professionnels et leurs applications
http://www.apps-drones.com

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN