Centenaire 14-18 dans la Somme : sites à visiter en famille

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Centenaire 14-18 dans la Somme : sites à visiter en famille

Par Nathalie Brunissen le Mis à jour le 04/03/2021

sites de la guerre 14-18 dans la Somme, Thiepval

La guerre de 14-18 est au programme de troisième au collège. Mieux que dans les livres d'histoire, nous vous emmenons  dans la Somme, théâtre de la fameuse Bataille de la Somme de juillet à novembre 1916. L'Historial de la Grande Guerre à Péronne, le Mémorial de Thiepval, le Mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel, le Musée Somme 1916 d'Albert... Découvrez en famille les principaux sites du conflit le plus meurtrier de l'histoire. Une idée de sortie en famille pour une immersion pleine d'émotion  dans la Grande Guerre.

La Bataille de la Somme a été d'une ampleur considérable, par le nombre de nationalités impliquées (plus de 30), le nombre de morts (plus d'un million), disparus ou blessés, et les traces qu'elle a laissées dans le sol même : tranchées, trous de mines, végétation anéantie... Le Circuit du Souvenir, qui relie deux villes symboles de la Grande Guerre, Albert et Péronne, permet de comprendre cette page d'histoire internationale et de découvrir les principaux sites des Champs de Bataille de la Somme.

Péronne, un magnifique musée sur la guerre de 14-18

Péronne fut occupée pendant presque la totalité de la guerre par les Allemands et libérée par les Australiens le 2 septembre 1918 seulement, après que près de 30 % de la population civile a été tuée. C'est donc par Péronne, où se trouve l'Historial de la Grande Guerre, que nous vous conseillons de démarrer votre « pèlerinage » sur le chemin de la mémoire. Le musée nous plonge dans la vie quotidienne des soldats, qu'ils soient Français, Allemands ou Britanniques, mais aussi de la société civile.

Peronne-Historial-salle_mafamillezen.com

Salles et vitrines de l'Historial de la Grande Guerre de Peronne dans la Somme

Plus de 70 000 objets et archives mis en scène ou classés dans des vitrines, montrent l'agonie de l'ancien monde mais aussi le véritable passage dans le XXe siècle. Assez impressionnant, dans des fosses représentant la symbolique des tranchées, « reposent » les soldats des nations belligérantes avec leur uniforme, leur harnachement et les objets du quotidien qu'ils portaient sur eux. Des bornes tactiles devant les vitrines et les fosses et de grandes tables interactives, permettent d'expliquer et d'enrichir le propos de chaque salle. Avec des niveaux de lecture spécifiques pour les jeunes. L'Historial de la Grande Guerre est un musée très fréquenté par les scolaires.

Peronne-Historial-fosse-soldat-francais_mafamillezen.com

Fosse d'exposition avec bardat d'un soldat français de la guerre 14-18, à l'Historial de Peronne

Animations enfants-famille, inclues dans le prix du billet d'entrée au musée 

- Un carnet d'activités est distribué à chaque jeune visiteur de 4 à 16 ans.

- Chaque 1er dimanche du mois est organisée une visite tactile, « Touchez un peu pour voir ! ».

- Chaque 3e weekend du mois, vous pourrez participer en famille à une enquête suivie d'un atelier « Le musée en famille, un jeu d'enfant ! ».

Historial de la Grande Guerre
Château de Péronne - 80201 Péronne Cedex
Exposition « Entendre la guerre : sons, musiques et silence en 14-18 », jusqu'au 15 mars 2015.
Tarifs : adultes, 7,50 € - jeunes de 6 à 18 ans, 4 € Tel. 03 22 83 14 18 www.historial.org

Le Mémorial de Thiepval, lieu de pélerinage des familles britanniques

Le Mémorial de Thiepval, construit sur le front de la Bataille de la Somme en 1932, est le plus grand mémorial britannique de guerre au monde. Il commémore la mémoire de 73 367 soldats britanniques et sud-africains. Dont 19 240 ont été tués sur la seule journée du 1er juillet 1916, qualifiée par les Britanniques de « jour le plus sanglant de son histoire militaire». Il domine le théâtre des combats du haut de ses 45 mètres.

Sur ces 16 colonnes sont gravés le nom de tous les soldats tombés là mais dont le corps n'a jamais été retrouvé. Des soldats britanniques « sans grade » pour la plupart. Tous volontaires, issus des mêmes villes, des mêmes usines, des mêmes clubs sportifs, qui se connaissaient tous. Des soldat venus en renfort dans la Somme, les Français ayant été mobilisés sur le front de Verdun après l'attaque surprise des Allemands.

Un espace musée très émouvant

Dès l'entrée, on ressent cette ambiance de recueillement. Le panneau affichant les visages de quelques 600 soldats disparus ici et dont le corps n'a jamais été retrouvé, donne une réalité impressionnante à ce conflit. Même pour les plus jeunes visiteurs. Car c'est bien à l'histoire personnelle de tous ces hommes, dont l'âge moyen était de 25 ans, que s'attache le Mémorial. Un couple de Britanniques, qui veut humaniser ces soldats afin qu'ils ne soient pas qu'un nom figé dans la pierre, alimente depuis des années une banque de données accessible sur le site www.thiepval.org.uk. On y qui raconte l'histoire de près de 10 000 d'entre eux. Vous croiserez sans doute des familles britanniques qui recherchent encore leurs soldats disparus, avec une émotion toujours très vive.

Memorial-Thiepval-expo_mafamillezen.com

Exposition sur Bataille de la Somme au Mémorial de Thiepval

Avant de découvrir le site, et même si vous êtes passés par L'Historial de Péronne auparavant, une exposition pédagogique claire et concise redonne les clés nécessaires à la compréhension des batailles de la Somme. Elle s'attache à l'histoire très particulière de Thiepval. Un petit village de 200 habitants en 1914 au cœur de la bataille, resté aux mains des Allemands jusqu'au 24 août 1918.

Le Mémorial Franco-Britannique de Thiepval
80300 Thiepval
Tel. 03 22 74 60 47
Accès libre au Mémorial toute l'année.
www.historial.org

Le Mémorial de Beaumont-Hamel, territoire canadien

A quelques kilomètres de Thiepval, le Mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel commémore le souvenir de la 29e division. Il donne une vision émouvante et réaliste des combats grâce à un champ de bataille et des tranchées admirablement bien conservés. Terre-Neuve, située au Canada, était à l'époque une colonie britannique. D'où son implication, très tôt, dans le conflit. 800 hommes, soit 86 % du bataillon terre-neuvien, ont été tués dès le premier jour de la bataille, le 1er juillet 1916.

Memorial-Beaumont-Hamel-caribou_mafamillezen.com

La butte du Caribou, Mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel

Au coeur des tranchée et du champ de bataille

Vous pourrez visiter ce site de 30 hectares gratuitement, accompagnés de guides. Des étudiants canadiens qui vous expliqueront l'impact de la guerre de 14-18 sur le Canada et les Terre-Neuviens. Du haut de la butte du Caribou (avec sa magnifique statue comme emblème), vous aurez une vue d'ensemble sur le champ de bataille. Elle vous permettra de comprendre le « système » des tranchées. Des tranchées dans lesquelles vous pourrez vous promener afin d'avoir la vision du soldat sur le front et les lignes adverses. Une vue et un environnement bucoliques aujourd'hui... Mais là aussi un ressenti très fort des événements passés.

Memorial-Beaumont-Hamel-tranchee_mafamillezen.com copie

Ce qu'il reste aujourd'hui des tranchées de la Bataille de la Somme, Mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel

Le Mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel
80300 Beaumont-Hamel
Tel. 03 22 76 70 86
Ouvert toute l'année. Visites guidées gratuites toutes les 20 mn de 9h à 17h.
www.vac-acc.gc.ca

Le Musée Somme 1916, un musée souterrain

La ville d'Albert fut presque totalement détruite pendant la guerre de 14-18. Elle a été entièrement reconstruite dans un style Art Déco. Le monument le plus remarquable est la magnifique Basilique Notre Dame de Brebières qui vaut vraiment le détour. Mais c'est surtout son musée dédié à la Bataille de la Somme qui mérite une visite.

Albert-Musee-Somme1916_mafamillezen.com

Les soldats des différentes nations représentées dans la bataille de la Somme, Musée Somme 1916

Ce musée associatif créé en 1992, entièrement souterrain, est certainement ce qui laissera aux plus jeunes le plus grand souvenir sur ce chemin de la mémoire. Vous descendrez à 10 mètres sous terre et parcourrez plus de 250 mètres de galeries aménagées. Y est reconstituée la vie dans les tranchées des soldats des différentes nationalités (un abri allemand, un poste de secours, une alerte au gaz... 15 scènes au total). Des mises en scènes grandeur nature qui évoluent chaque année. Elles montrent la dure vie de ces soldats, l'affrontement à l'ennemi, la boue, le froid, les nuits sans sommeil, les problèmes d'hygiène...

Albert-Somme1916_chassalpins_JL

Chasseurs alpins - Photo : Musée Somme 1916-JL

Des milliers d'objets témoins de la guerre de 14-18

Des milliers d'objets accumulés depuis plus de 20 ans sont présentés dans des vitrines. Des objets trouvés dans les champs, encore aujourd'hui (fusils, casques, objets personnels, squelettes...). Ils sont laissés tels quels et qui donnent « une vision très émouvante et réaliste de la vie des soldats dans les tranchées ». Et des objets de collection, classés par thèmes (objets fabriqués par les soldats dans les tranchées, casques à pointe...). Pour remonter à la surface (et à l'autre bout de la place centrale), vous traverserez une tranchée « sonorisée » en vous imaginant dans la peau du poilu.

Albert-Musee-Somme1916-vitrine_mafamillezen.com

Exposition d'objets retrouvés dans les tranchées, Musée Somme 1916

Musée Somme 1916
Rue Anicet Godin 80300 Albert

Tel. 03 22 75 16 17
Tarifs : adultes, 6 €. Enfants à partir de 6 ans, 4 €.
www.musee-somme-1916.eu

Pour préparer votre visite :

Le coquelicot et le bleuet, fleurs du souvenir

Memorial-Thiepval-coquelicot_mafamillezen.com

Les coquelicots de la mémoire, au Mémorial de Thiepval

Le coquelicot, qui poussait sur les terres de Flandres, symbolise pour les Britanniques le souvenir à la mémoire des soldats morts à la guerre.
Le bleuet, qui continuait à pousser dans la terre ravagée des tranchées, était pour les Poilus l'un des rares témoignages de la vie au milieu des champs de bataille. Il fut utilisé comme fleur du souvenir après la guerre.

Des guides touristiques spécialisés sur la guerre 14-18

Guide-Routard-Picardie14-18- Un Guide du Routard dédié « Picardie 14-18, Centenaire d'un conflit mondial » : un guide grand public à destination des familles françaises avec une approche moderne et vivante, un guide commémoratif sur la Première Guerre Mondiale qui propose des itinéraires permettant la découverte des principaux lieux de mémoire liés à cette guerre, des adresses pour se restaurer et se loger sur place. 14,20 € sur[amazon-product text="Amazon" type="text"]2012455875[/amazon-product].

-Audioguides pour découvrir les champs de Bataille de la Somme, à télécharger gratuitement sur le site www.somme14-18.com.

- Carnets 14-18 : une application gratuite pour découvrir le site de Beaumont-Hamel et 4 autres sites du Front de l'Ouest. Disponible sur App Store et Androïd Market.

Ressources pour les collégiens 

Le site www.somme14-18.com : il propose notamment au jeune public des documents pédagogiques, des ressources telles que la frise chronologique de la Première Guerre Mondiale ou des animations ludo-pédagogiques.

A lire autour de la Grande Guerre :

-La Grande Guerre expliquée à mon petit-fils, d'Antoine Prost, 2005. 7,70 €. Pour expliquer à un enfant de huit ans ce terrible massacre, un historien reconnu répond aux questions de son petit-fils

- Bécassine Mobilisée, Bécassine chez les Alliés, Bécassine pendant la guerre, chez Gautier-Languereau, 12,16 €. Pour découvrir ou redécourir les aventures de Bécassine à l'occasion des 100 ans de la Première Guerre mondiale.

Et si on s'parlait de la guerre ? Dans la collection "Et si on s'parlait" des Petits Citoyens.
Pour répondre à certaines interrogations des enfants et leur permettre de comprendre pourquoi il y a des guerres et ce que l'on peut faire pour les éviter. Ils pourront, par exemple, au fil des dix discutions comprendre ce qui s'est passé lors de la Première Guerre mondiale et pourquoi il est important de s'en souvenir. Dès 7 ans.
Téléchargeable gratuitement et disponible à la vente sur : www.lespetitscitoyens.com

Infos pratiques pour se rendre à Péronne et sur les Champs de Bataille de la Somme :

Distances : 50 km d'Amiens, 85 km de Lille, 130 km de Paris, 145 km de Bruxelles. En voiture : depuis Paris, A1 sortie 13. Depuis Lille, A1, sortie 13.1. Depuis Amiens, A 29.

D'autres articles autour de la Grande Guerre sur Mafamillezen

- Visiter les sites de la guerre 14-18 en famille
- Le Linge, champs de bataille de la guerre 14-18 ans les Vosges
- Des livres jeunesse pour découvrir la guerre de 14-18

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

  1. On a fait le musée d’Albert avec les enfants, très réaliste avec sa galerie souterraine et moins sinistre que les cimetières pour eux

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN