Ecoles alternatives : le point sur ce qui existe

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon enfant (6-10 ans) > Vie scolaire > Ecoles alternatives : le point sur ce qui existe

Par le

Couv Montessori, Freinet, Steiner... une école différenteParce qu’ils trouvent le système scolaire traditionnel trop rigide ou ses méthodes peu adaptées aux besoins de leurs enfants, certains parents sont tentés de changer de voie et de leur faire intégrer des établissements à la pédagogie différente. Montessori, Freinet, Steiner-Waldorf, pour quelle méthode d’éducation opter ? Quelles valeurs ces pédagogies véhiculent-elles ? Petit panorama détaillé de ces écoles à la pédagogie alternative. 

Les écoles Montessori

Ce sont les plus connues dans ce domaine. La première d’entre elles, la Casa dei Bambini ( Maison des enfants) été créée en 1907 par Maria Montessori, par ailleurs première femme médecin d’Italie, qui avait observé et épaulé pendant plusieurs décennies des enfants de milieux précaires affectés de troubles d’apprentissage et qui avait décidé ensuite d’appliquer ses théories à des élèves au profil plus « classique ».

Toujours inspirées des préceptes de sa fondatrice, les écoles Montessori proposent aujourd’hui un enseignement basé sur plusieurs grands principes : la notion de périodes sensibles, qui veut que l’enfant soit particulièrement réceptif à certains apprentissages à certains stades de la vie, l’autogestion de celui-ci, qui non seulement choisit l’activité qu’il veut pratiquer mais y consacre aussi le temps qu’il désire. Il est également aussi incité, avec le soutien de l’adulte, à trouver par lui-même les fautes ou imprécisions que comporte son travail. Il a le droit de parler à voix basse et de se mouvoir librement dans la classe, au sein de laquelle sont mélangées toutes les classes d’âge, tant qu’il ne perturbe pas le fonctionnement collectif.

Les écoles Freinet

Initiées par l‘instituteur et pédagogue français Célestin Freinet, qui ouvrit la première d’entre elles en 1935, elles visent à encourager l’enfant à apprendre par lui-même via la découverte et le « tâtonnement expérimental ». Elles misent également sur une implication forte de l’enfant dans son quotidien scolaire : il n’est pas noté, gère de façon autonomisée son emploi du temps et s’investit dans des grands projets créatifs telles que la fabrication d’un journal, la mise sur pied d’une exposition ou d’un jardin. Offrant beaucoup de liberté et refusant d’établir une hiérarchie entre le maitre et l’élève, les écoles Freinet respectent néanmoins les directives officielles de l’Education Nationale.

Les écoles Steiner-Waldorf

Très populaires en Allemagne, Suisse et Pays-Bas, beaucoup moins en France où on les soupçonnées à la fin des années 90 d’appartenir à une mouvance sectaire, ces écoles ont vu le jour grâce au philosophe allemand Rudolf Steiner. Leur credo est d’abord de conserver le même groupe-classe pendant tout la scolarité, afin de favoriser les interactions et l’entraide entre les élèves. Se basant sur un vrai programme, contrairement à beaucoup d’écoles alternatives, elles conçoivent cependant celui-ci sur le long terme : on ne raisonne pas ici en terme d’ « année scolaire » mais sur la base d’un cycle d’enseignement beaucoup plus pérenne. Enseignement qui comprend trois axes forts : des activités « intellectuelles », déclinées de manière ludique, des séquences visant à développer les appétences physiques, gestuelles ou manuelles et enfin des nombreuses phases dédiées à la créativité et l’expression personnelle. La proximité avec la nature y est aussi cultivée.

Pour vous renseigner sur les écoles alternatives, rendez-vous sur le site www.demainlecole.org

A lire : Montessori, Freinet, Steiner : Une école différente pour mon enfant, Marie-Laure Viaud, Editions Nathan, 14,16 € sur [amazon-product text= »Amazon » type= »text »]209278630X[/amazon-product].

A lire autour du même sujet :

Mon enfant est surdoué, comment l’aider à ne pas décrocher ?
Enfants précoces, les repérer et leur donner les clés pour s’épanouir
– Qu’est-ce que l’autonomie ? 

Vous avez dit « phobie scolaire » ? 
Mon enfant est très rapide à l’école, est-il précoce ? 
 Alicia dit qu’elle n’aime pas l’école
Enfants précoces : les repérer, leur donner les clés pour réussir

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN