La partition sensible et juste de La Vraie famille

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > La partition sensible et juste de La Vraie famille

Par Bénédicte Flye Sainte Marie le

la vraie famille avis

Comment supporter que l’enfant que vous avez élevé et vu grandir vous soit arraché ? C’est tout l’enjeu du formidable film de Fabien Gorgeart, La Vraie famille, centré sur une maman d’accueil qui va devoir apprendre à se séparer du petit garçon qu’elle a toujours considéré comme le sien… A voir au cinéma dès le 16 février

La Vraie famille : l’histoire

Heureusement mariée avec Driss et maman trentenaire d’Adrien et Jules, Anna est assistante familiale. Il y a près de cinq ans, elle et les siens ont accueilli dans leur vie Simon, un bébé de dix-huit mois, placé chez eux sur décision de l’Aide Sociale à l’Enfance après la mort de sa mère et la descente aux enfers d’Eddy, son père, qui n’a pas supporté ce décès et a complètement disjoncté. Tout ce petit monde évolue en harmonie, entouré de beaucoup d’amour, de tendresse et de complicité. Pour Adrien et Jules, Simon est un frère comme les autres, qu’ils adorent taquiner et chouchouter, et ils forment tous Une vraie famille.

Mais cette belle harmonie se fissure lorsqu’Eddy, qui ne voyait jusqu’alors son fils que quelques heures par semaine, décide de reprendre pied dans sa vie, sollicitant un droit de visite élargi, puis revendiquant bientôt de récupérer sa garde, après avoir convaincu l’institution judiciaire de son équilibre retrouvé. Le choc est terrible pour Anna, que Simon a toujours appelé « maman », et qui entretient avec lui une relation très fusionnelle. Celle qui a toujours veillé à respecter à la lettre le cadre et les obligations de sa fonction, va peu à peu sortir des rails, faute de savoir comment gérer cet éloignement qu’on lui impose… Et ce changement annoncé va aussi fragiliser tout son entourage, notamment Adrien et Jules.

A partir de quel âge ?

Une vraie famille est un drame, qui pourrait être trop éprouvant à regarder pour les petits. A réserver aux préadolescents et aux adolescents, capables de « digérer » cette histoire.

Lire aussi : Enfants adoptés, pourquoi leur crise d’ado peut-être encore plus violente

L’avis de MAFAMILLEZEN

La Vraie famille dépeint formidablement, à travers les nuances du jeu de son interprète principale, le lien charnel que l’on tisse avec nos enfants, qu’ils soient de notre sang ou pas, et la blessure immense que représente le fait de devoir se sevrer de leur présence et de la proximité que l’on entretient avec eux. Dans ce rôle, Mélanie Thierry est bluffante, intense et expressive sans jamais céder à la tentation de l’émotion facile. Grâce à la comédienne, à qui cette performance pourrait d’ailleurs valoir un César en février prochain, la douleur d’Anna infuse à l’écran, avec ou parfois sans les mots pour l’accompagner. Son personnage offre une magnifique illustration de l’adage selon lequel « aimer, c’est laisser partir »…

Le reste du casting est à l’unisson, notamment Lyes Salem, qui donne de l’épaisseur et de la chaleur à Driss, le conjoint d’Anna et surtout Gabriel Pavie, qui incarne Simon, sidérant de naturel pour un si jeune acteur. A travers lui, on perçoit les conflits de loyauté, d’attachement que l’on peut éprouver dans cette situation, entre le parent biologique et la mère et le père de cœur, et la drôle de triangulation qui s’établit entre eux.

Concernant ce long-métrage, certains pourront objecter, à juste titre, que les familles d’accueil ne sont pas toutes aussi unies et affectueuses que celle-ci (de nombreuses affaires en témoignent). Mais s’il a pris ce parti dans La Vraie famille, Fabien Gorgeart ne l’a pas fait sans maitriser son sujet puisque sa famille a reçu un enfant placé lorsqu’il était petit. Et si le cocon formé par Anna et Driss a des contours idylliques, le réalisateur montre que tout le reste ne l’est pas, pointant la lourdeur du règlement à respecter et des obligations qui incombent à ceux qui choisissent de prendre cet engagement, aussi personnel que professionnel.

Un long-métrage à voir donc sans réserve pour l’humanité qui s’en dégage et pour la finesse du regard qu’il nous livre…

 

La Vraie famille
Réalisé par : Fabien Gorgeart
Avec :
Mélanie Thierry, Lyes Salem et Felix Moati
Genre :
Drame
Durée :
1h42
Sortie au cinéma :
le 16 février 2022

 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN