Ardèche, 10 idées pour un séjour dans un paradis vert

MaFamilleZen > Ma Famille > Sorties en famille > Ardèche, 10 idées pour un séjour dans un paradis vert

Par le

©Ecole du vent Saint Clément

Ni traversée par les autoroutes et les TGV, préservée de la fébrilité du monde et de la pollution, l’Ardèche est le numéro un des départements verts*.  Nous y avons déniché des hébergements étonnants, des restaurants et des guinguettes pas coincés. Voici nos bonnes adresses pour des endroits sympas à visiter avec les enfants.

*Palmarès des départements écologiques du magazine La Vie en 2009.

Ardèche : à voir absolument avec les enfants

L’École du vent à Saint Clément en Ardèche

Devenir oiseau muni d’ailes immenses et voler au-dessus des monts. Tout savoir sur le vent, les oiseaux, la géologie, les volcans et les différentes machines volantes crées par l’homme. C’est ce que propose L’Ecole du vent, ainsi que mille autres choses tout aussi amusantes. Ce délicieux écomusée ne pouvait être mieux placé. En effet le village de Saint Clément, à côté du Mont Gerbier des Joncs, là où la Loire prend sa source, est à la confluence de 7 vents !

Des expériences planantes

©Ecole du vent Saint Clément

La visite de L’Ecole du vent se fait sur les six plates-formes du Peuple du Vent. Ce peuple qui enseignait à ses enfants à voler en se jouant des courants d’air. On y apprend comment les vents se constituent en fonction du relief. Comment ils se forment, des plus puissants, les alizées, aux plus doux. Comment les oiseaux les utilisent pour voler à des hauteurs vertigineuses. Et aussi comment on capte leur énergie pour fabriquer de l’électricité.

 

On peut aussi, assis dans un fauteuil,  écouter les différents bruits du vent et essayer de les distinguer. Mais le point d’orgue de la visite est le simulateur de vol où l’on devient oiseau et où l’on vole au dessus des montagnes. Époustouflant.

L’École du vent, un lieu unique que MaFamilleZen a adoré.

L’École du vent, Saint Clément, 04 75 30 41 01, www.ecole-du-vent.com
Tarifs Famille 15 € pour 2 adultes+ 2 enfants, 1,50 € par enfant supplémentaire.
Horaires d’ouverture en fonction de la saison et de  l’enneigement. Téléphoner en hiver car certains jours neige et vents rendent le site inaccessible.

Le Viel Audon à Balazuc, lorsqu’écologie rime avec pédagogie

Niché à l’entrée des gorges de l’Ardèche dans un site préservé que l’on n’atteint qu’à pieds, Le Viel Audon est un hameau coopératif. Il prouve que les utopies d’hier peuvent devenir la réalité d’aujourd’hui. Un bel endroit pour apprendre à vivre autrement ne serait-ce que le temps d’une visite.

Après 20mn de marche tranquille depuis Balazuc, on arrive dans un paradis pour les enfants. Ils y découvrent une vraie ferme avec des poules, des lapins, des chèvres que l’on peut traire (si c’est l’heure). Un four à pain et plein d’endroits où se cacher. Mais le Viel Audon c’est bien plus que ça.

Ce hameau  est devenu au fil du temps une pépinière de projets éducatifs et de transmission de savoirs.

Des initiatives écolos, ludiques et pédagogiques

Le village propose sous différentes formules, une sensibilisation à l’écologie. Ou une participation active et engagée à la vie du hameau et à sa ferme éducative. Envie de s’initier à l’agriculture bio ? A la fabrication du pain au four à bois ? Aux travaux de jardinage bio ? Ou encore à la traite des chèvres, à la gastronomie des plantes où la construction en pierre ? Tout le monde y trouve son compte, familles en ballades ou jeunes venus de toute l’Europe.

En effet, en plus de son action de sensibilisation à l’environnement, l’équipe accueille de jeunes bénévoles pour des chantiers d’été. Afin de continuer à reconstruire le hameau, elle reçoit aussi des scolaires et fait gîte d’étape pour les familles et les groupes.

Un endroit de rêve pour apprendre quelques rudiments d’écologie tout en se restaurant. Pour faire une pause gourmande, un charmant bistrot donne sur la rivière de l’Ardèche. Il est égayé de panneaux éducatifs, écolos bien sûr. Vous y dégusterez des choses délicieuses. Rien que du beau, du bon et du bio avec les produits de la ferme ou locaux : tartines ou planches avec fromage de chèvres, terrine à base de châtaignes, confitures maison… Et comme boissons, jus de plantes insolites, sureau et verveine en tête, citronnade délicieuse, bière…

Le Viel Audon a reçu le label éco tourisme.

Le Viel Audon , Balazuc, 04 75 37 78 80, tous les jours de 11h à 19h.
www.levielaudon.org
Association Le Mat
Tel / 04 75 37 73 80
Fax / 04 75 37 77 90

A Largentière, voyage au pays de la soie à la filature du Moulinet

La filature du Moulinet est un endroit très sympa pour savoir enfin à quoi ressemblent vers à soie et cocons. Et pour connaître la culture et l’industrie sérisicoles qui ont fait vivre sur grand train l’Ardèche au XIXe siècle. Mais aussi pour découvrir les conditions de travail des ouvrières au siècle dernier.

Ce musée situé dans l’une des plus grandes usines de l’Ardèche est animé par leurs créateurs, Dominique et José Ruiz. Ils transmettent avec ferveur ce pan d’histoire de la région.

Filature du Moulinet, Argentières, 04 75 39 26 87
Le musée est ouvert des vacances de Pâques aux vacances de Toussaint.
Du mardi au jeudi et le dimanche, de 10 h. à 12 h. et de 15 h. à 18 h.
En juillet-août, tous les jours de 10 h. à 12 h. 30 et de 14 h.30 à 18 h. 30 sauf samedi.
www.filaturedumoulinet.com

A Saint-Pierreville, Ardelaine, le musée vivant de la laine et du mouton

Du bio rien que du bio pour Ardelaine. Cette entreprise coopérative ardéchoise tond, carde, file, tricote la laine d´Ardèche pour en faire des vêtements, matelas, couettes… Avec des procédés de fabrication respectueux de l’environnement. Pour voir des moutons, des démonstrations, des machines.

Ardeleine, Saint-Pierreville, 04 75 66 63 08 -  www.ardelaine.fr.
Et depuis peu à Saint-Pierreville, un café-libraire et un restaurant  » La Cerise sur l’Agneau « , 04 75 66 62 66.

A Brès, « L’Olivier de Vincent » pour connaître L’olive de A à Z

C’est d’abord par respect pour la tradition familiale. Puis pour relancer l’activité économique du petit hameau de Brès que Dominique Vincent, un passionné-passionnant à la verve intarissable, a décidé d’ouvrir un moulin à huile, L’Olivier de Vincent. De l’huile d’olive à la tapenade en passant par le shampooing, vous saurez tout. Ce moulin est aussi un lieu de dégustation, d’échange et surtout de convivialité. Vous y serez très bien reçus.

Un restau sympa sur place, « La table du moulin ». Depuis 2007, Céline, la fille de Vincent, a ouvert au-dessus du moulin un adorable restaurant perché dans une vieille bâtisse. Elle élabore chaque jour une cuisine simple et parfumée. Un délice à des prix… délicieux.

L’olivier de Vincent, Brès, 04 75 36 00 42, www.olivierdevincent.fr.

Pour se restaurer avec les enfants, Le Bouche à oreille à Joyeuse

Un endroit où les enfants sont les bienvenus, ce n’est pas si fréquent. Dans ce restaurant le Bouche à oreille, la déco est sympa, les prix doux et la cuisine maison chaleureuse. Quoi demander de plus.

Une grande salle est dédiée aux enfants, les parents peuvent enfin déjeuner en paix. Un vrai luxe ! Peinte en couleurs vives mais apaisantes, elle offre à l’envie : tapis d’éveil et chaises hautes pour faire manger les petits, pupitre d’écolier à l’ancienne, livres, jeux, crayons, papier…  Fini les « Quand est-ce qu’on s’en va ? », on entend plutôt des « Encore un peu ».

Une déco à acheter

Pour s’installer on a le choix. Soit la salle bar à vin avec un superbe comptoir et des étagères remplies de bons crus qui nous font de l’œil. Ou bien la salle-expo où la déco change au gré des pièces que l’on peut acheter. Tablaux à base de tissus d’ameublement, chaises et fauteuils de récup recouverts de tissus années 50/60, tables de chevet peintes en rose, bouquets de fleurs en tissu… Le tout au milieu de bons gros murs en pierre qui contrastent efficacement avec les objets proposés.

Et qu’est ce qu’on mange ?

En été à midi, c’est léger et froid avec des assiettes fraicheurs. Ambiance truite saumonée pour l’une. Fruits et charcuterie de pays pour l’autre. Et méli mélo de crudités et de légumes pour la troisième. Elles portent des titres de film histoire de se faire du cinéma ou de se prendre pour une star le temps d’un repas. Le reste de l’année c’est plus consistant : parmentier de canard, joue de bœuf aux châtaignes, gigot d’agneau en croûte de noisette… Le tout est fait maison en fonction des marchés et cuisiné avec amour.

Le Bouche à Oreille,  Joyeuse. 04 75 36 61 35, leboucheaoreille@laposte.net.
Plats à la carte le midi de 12,50 € à 19 €, le soir de 21€ à 26 €. Menu enfants 9 €.
Ouvert le midi : mardi, mercredi, jeudi et vendredi. Le soir, vendredi et samedi.
En juillet et août ouvert tous les soirs sauf le jeudi, ouvert le midi uniquement le mercredi.
Fermé de Noël à début mars.

Hébergements spécial tribu

Saint-Lager-Bressac, Les Chaix un gîte tout en charme et convivialité

Si vous voulez un écrin de verdure (1ha) au coeur de l’Ardèche, loin des rumeurs du monde où le style campagnard côtoie une modernité colorée et chaleureuse, c’est ici. Dehors c’est verdure, piscine et maison en pierres, dedans c’est ambiance magazine déco, le gîte Les Chaix est d’ailleurs paru dans plein de journaux.

Ici tout est beau et zen. De la cuisine modernissime avec son ilot central et sa table de chef pour y déjeuner si on le désire. A la salle à manger à la table de couvent florentin. En passant par la piscine sécurisée par un volant roulant et à l’eau traitée sans produits chimiques par électrolyse du sel.

Quand on arrive aux Chaix, les lits sont faits et le vin blanc est au frais, un vrai petit paradis. Le gîte classé 4 épis peut accueillir 11 personnes (250 m 2) toute l’année. Allez faire un tour sur le site vous y trouvez plein d’idées déco sympa.

De 1100 à 2 800 €/semaine, suivant la saison.
Week end 2 jours/2 nuits, 900 €.
Réservations  sur le site des Gîtes de France sous la référence 260006.
Tel.04 75 64 70 70, www.leschaix.com

Notre coup de folie, dormir chic et cher : au château Clément à Vals les Bains

Venir dans ce superbe endroit, c’est un peu comme aller chez des amis (riches). On s’occupe de vous, on vous chouchoute et on se laisse bercer par l’ambiance chaleureuse et amicale qui y règne.

D’abord l’extérieur du château Clément. Un parc majestueux et apaisant dans lequel on peut laisser les enfants gambader sans craindre de les perdre. Puis le château, une charmante « sucrerie » du XIXe siècle, romantique à souhait. Dès que l’on entre on s’en prend plein les yeux avec le hall entièrement en bois, son plafond à caissons et son escalier à double révolution de toute beauté. Un tour au salon histoire de prendre un rafraîchissement. Ici tout est fait maison, gâteaux, biscuits, jus de fruits frais …

Éclats de rire et joie de vivre à tous les étages

On passe à la cuisine voir ce qu’Éric, le maître des lieux et pâtissier-cuisinier en chef, prépare pour le dîner. Avec des produits bio et locaux ou qui viennent de leur potager. On peut y chiper un fruit, s’asseoir pour bavarder et les enfants ont le droit d’ouvrir le réfrigérateur pour prendre un  yaourt, un verre de lait… Ensuite ils disparaissent en riant dans le salon qui leur est dédié pour jouer avec les enfants de la maison. Pas la peine d’emporter votre Scrabble, il y a tout ce qu’il faut.

Deux mots sur la déco. Une déco un poil iconoclaste avec son mélange sans faute de meubles anciens et contemporains ponctués de couleurs vives. Et deux mots aussi sur les chambres, spacieuses, classico-romantiques mais pas chichiteuses.

Bien sûr le château Clément possède une piscine chauffée. Et si l’on veut garder son indépendance, il propose deux appartements très design et un loft avec piscine et spa intérieurs. Mais là il faut mieux faire quelques économies.

Château Clément
Marie Antoinette et Eric Chabot, La Châtaigneraie, 07600 Vals les Bains.
Tel. 04 75 87 40 13 / 06 72 75 03 36, www.chateauclement.com
Chambre à partir de 164 € par personne, petit déjeuner compris. Lit supplémentaire : 33 €.
Repas table d’hôte entre 60 et 70 € vins compris, 15 € pour les enfants.
A noter. Les chiens et les chats sont acceptés.
Avis aux gourmands, Éric propose des stages de pâtisserie.

Escapade à deux

Repas enchanté et nuit magique à l’hôtel Faurié  à Sainte Agrève

Si vous avez envie de vous régaler dans un restaurant étoilé qui ne reçoit que 8 couverts. De dormir dans une chambre qui ne ressemble à aucune autre au monde. L’Hôtel Faurié est pour vous.

Cet endroit surprenant fait partie des adresses que l’on se passe comme un secret à réserver à ceux qui apprécient l’authentique et l’insolite.

« C’est bon ou c’est pas bon » !

Avant toute chose, il faut savoir que pour tenir cet hôtel-restaurant ils sont deux : Philippe Bouissou à la cuisine et sa femme Sophie au service, et c’est tout. Après son dernier grand détour aux Terrasses d’Uriage, 3 étoiles au Michelin, Philippe a voulu retrouver ses racines et faire revivre ce lieu fondé en 1911 par ses grands parents. Il y propose une cuisine qui lui ressemble. Où le produit est cuisiné « en toute simplicité » mais avec maestria, du grand art. Il déteste les décors dans l’assiette et les plats chichiteux. Son credo, d’excellents produits, son savoir-faire et ses recherches permanentes. Pour lui, pas la peine d’intellectualiser sa cuisine. « C’est bon ou c’est pas bon » ! Et bien c’est bon, même plus que bon, très très bon ! Petites précisions, les légumes viennent de leur potager. La carte change tous les jours et l’on ne sait pas à l’avance ce que l’on va déguster.

Déco top secrète et culte de la surprise

Si la carte est une surprise, la déco en est une autre. Un impératif des hôtes : que ce lieu ne soit pas dévoilé en images. Donc photos interdites. Mais on peut toujours essayer de vous raconter un peu. Dès l’entrée, on sait que le voyage ne sera pas que dans l’assiette. Pour aller dans sa chambre, pas d’ascenseur mais un escalier recouvert de moquette rétro/ baroque à motifs différents suivant les étages. Les trois chambres sont toutes différentes et pleines de surprises. Mais là on ne vous dit rien du tout et quelle que soit la chambre que vous choisirez, vous passerez une nuit délicieuse et inoubliable.

Insolite, baroque et si contemporain, l’Hôtel Faurié est une véritable parenthèse enchantée.

Hôtel Faurié, Sainte Agrève
Tel. 04 75 30 11 45, www.hotelfaurie.fr
Fermé de mi-décembre à mi-mars.
Menu 85 €, petite chambre 70 €, grande chambre 120 €, petit déjeuner surprise (là aussi c’est une véritable surprise gustative), 25 €.

Pour en savoir plus sur la région www.ardeche-guide.com

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

  1. Jose en ardeche

    Je vous conseille aussi le Domaine des Chênes, Chassagnes Haut, 07140 Les Vans, France, +33 4 75 37 34 35, http://domaine-des-chenes.fr/ . Superbe conseille que je n’hésite pas à recommander!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN