Accueil > Ma Famille > Moi, moche et méchant 4, une suite de haute volée

Moi, moche et méchant 4, une suite de haute volée

Par Bénédicte Flye Sainte Marie - Mise à jour le

Moi moche et méchant 4 avis

Si certaines franchises d’animation peinent à se réinventer, ce n’est pas le cas de Moi, moche et méchant 4, le long-métrage franco-américain de Patrick Delage et Chris Renaud, en salles le 10 juillet, qui nous offre un festival d’humour et de rebondissements, sans oublier pour autant ses fondamentaux.

Moi, moche et méchant 4 : l’histoire

La vie est paisible pour le bon vieux Gru. Si son épouse Lucy et lui continuent, en tant qu’agents de la Ligue Anti-Vilains, à aller traquer certaines des plus grandes fripouilles de la Terre, ils savourent par ailleurs, aux côtés de Margo, Edith et Agnès, les trois fillettes qu’ils ont adoptées et Gru Jr, le bébé (très malicieux) qu’ils ont eu ensemble, une sorte de bonheur familial parfait ou presque parfait, puisque le nourrisson semble adorer faire tourner son père en bourrique…

Mais tout bascule pendant une réunion d’anciens du lycée de Gru. Durant cet événement, Gru arrête en effet Maxime le Mal, un homme qu’il a connu lorsqu’il était jeune, et met fin sa carrière criminelle. Furieux qu’on l’ait ainsi offensé, cet être mégalomane et cruel va tout faire pour s’échapper de prison et ourdir une vengeance implacable. Menacée par Maxime le Mal ainsi que par sa compagne, l’implacable Valentina, la petite tribu va être obligée de s’installer incognito à Mayflower, un quartier résidentiel où chacun d’entre eux devra adopter une fausse identité, et où Gru et Lucy vont s’essayer à des métiers (d’emprunt) pour lesquels ils sont assez peu doués.

Pour gagner la bataille contre Maxime le Mal, mieux vaut avancer groupés que seuls. Les Minions qui avaient été exfiltrés vers le siège de l’AVL au moment du déménagement de Gru et Lucy, vont donc être eux aussi mobilisés. Particulièrement cinq d’entre eux, qui seront métamorphosés en Mega Minions après avoir reçu un sérum spécial. Nos créatures vont alors hériter de capacités très augmentées (une taille géantissime, un sable laser dévastateur, la faculté de s’étirer etc…) qu’elles vont avoir bien du mal à contrôler…

A partir de quel âge ?

Les enfants pourront aller voir Moi, moche et méchant 4 dès 5-6 ans.

L’avis de MAFAMILLEZEN

Pas question de bouder ni son plaisir ni ses louanges ! Ce Moi, moche et méchant quatrième du nom est en effet le meilleur distillé par cette saga depuis le premier, qui avait fait souffler à l’époque un énorme vent de fraicheur sur le monde de l’animation. Car si c’était un peu moins le cas dans les deuxième et troisième opus, on retrouve dans Moi, moche et méchant 4 la réjouissante folie et la créativité qui avaient fait de Moi, moche et méchant une référence absolue, en poussant même encore un peu plus loin le curseur.

Tout est hilarant et pensé pour l’être, du début à la fin, sans aucun temps mort. Les nouveaux personnages apportent de l’énergie à l’histoire, comme celui de Poppy Prescot, la jeune voisine de Lucy et Gru qui n’a qu’une ambition au départ, devenir elle aussi une super méchante, Et tous ceux qui faisaient déjà partie de la Galaxie Moi, moche et méchant, comme Margo, Edith et Agnès, sont bien servis par les dialogues et le scénario.

Mais les scènes les plus drôles sont certainement celles où interviennent Dave, Gus, Tim, Mel et Jerry, les Méga Minions, notamment la séquence où ces derniers, qui ont été précédemment mis en congé forcé pour cause de services rendus plutôt catastrophiques, sont rappelés d’urgence et quittent leurs lieux de vacances pour venir défendre Gru. On vous promet notamment une glissade sur fromage absolument mémorable…. On vous défie aussi de ne pas rire lorsque notre quintet découvre les supers pouvoirs dont il dispose, ce qui occasionne un certain nombre de dégâts. Plus stupides que jamais, le peuple minion s’autorise tout, ne respecte rien et continue à parler dans son idiome incompréhensible et c’est pour ça qu’on l’aime !

Pour les fans de la première heure, on a le plaisir également de retrouver brièvement le Professeur Nefario, protagoniste très important de l’univers Moi, moche et méchant que l’on ressort ici, au sens propre comme au sens figuré, du formol pour venir en aide au clan de Gru et Lucy.

Afin de ne pas déparer avec le reste, l’animation est comme d’habitude hyper précise : pas un détail n’est oublié, par exemple dans la maison secrète qui accueille Gru, Lucy et leurs enfants. Signée Pharrell Williams qui avait déjà imaginé le titre Happy pour Moi, Moche et Méchant 2, la bande-originale est enfin aussi entrainante et explosive que son intrigue !

Moi, moche et méchant 4
Réalisé par : Patrick Delage et Chris Renaud
Avec les voix françaises de :
Gad Elmaleh et Audrey Lamy
Genre :
Animation
Durée :
1h34
Sortie au cinéma :
le 10 juillet 2024

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN