Oisans : vacances d’été insolites en famille de refuge en refuge

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Vacances & Week-end > En France > Montagne > Oisans : vacances d’été insolites en famille de refuge en refuge

Par le

L'Oisans de refuge en refuge

Partez à la découverte des montagnes de l'Oisans en rando et en refuges. Des vacances en famille insolites à la montagne l'été au plus près de la nature.

L’Oisans, mais où est-ce ?  A cheval sur les deux départements de l’Isère et des Hautes-Alpes, tracez une ligne imaginaire entre Grenoble, à l’Ouest, et Briançon, à l’Est, tout près de l’Italie… et vous y êtes ! Sur le terrain, c’est la Romanche, source, torrent puis fleuve, qui vous sert de fil conducteur et qui a dessiné la vallée principale de l’Oisans. S’y rattachent cinq autres vallées plus modestes. Disséminés partout, des villages traditionnels, parfaits pour un séjour estival, reposant et nature. Pour l’hiver, quatre stations de ski : deux réputées pour le ski alpin, l’Alpe d’Huez et Les 2 Alpes ; une pour le ski hors-piste, La Grave ; et une très familiale, le Col d’Ornon.

Rando en famille dans les alpages

Ici, on alterne : un jour, ce peut être une grande promenade sur un plateau d’altitude à atteindre en voiture d’abord, puis en une marche agréable et facile ensuite. Un autre jour, c’est une rando plus corsée avec raidillons à franchir. Notez que les randos en famille peuvent se faire de jour, mais aussi de nuit… enfin au crépuscule ! Il y a toujours bien sûr, comme sujets de discussion de prédilection, l’ouverture au milieu montagnard : faune, flore, présence humaine, géologie, astronomie… Et bien d’autres thèmes peuvent être développés !

L'Oisans de refuge en refuge

Les jeudis des refuges de l’Oisans

Alors… s’il vous plaît, on ne se raidit pas tout de suite en se remémorant ses expériences ou les histoires entendues sur les nuits en refuges. Ces hébergements ont évolué… vraiment, et notamment en Oisans, pour s’adapter à une clientèle éprise de balade mais pas d’alpinisme pur et dur ! Avec l’opération estivale « Les jeudis des refuges de l’Oisans », chaque jeudi, une animation (à partir de 4 ans) vous attend dans un des refuges participants… une belle occasion de faire découvrir à vos enfants ces abris montagnards !

L'Oisans de refuge en refuge

En route vers le refuge du Pic du Mat de la Grave

Direction, le village de la Grave, classé parmi les plus beaux villages de France, tout de même ! D’abord, un peu de voiture et – oui vous êtes en montagne ! – quelques lacets… Rassurez vos enfants, le grand air, là-haut, fera oublier le mal de terre éventuel ! Puis, vous entamez votre ascension à pieds. Au début, vous traversez, ou voyez au loin, des hameaux composés de maisons trapues toutes de bois et de pierre, anciens abris estivaux des paysans du cru, aujourd’hui, pour certains, réinvestis par des urbains en mal de nature sauvage. Car c’est elle qui vous attend ensuite : vous avez atteint un vaste et moutonnant plateau d’altitude, que surplombent et entourent de hauts sommets.

L'Oisans de refuge en refuge L'Oisans de refuge en refuge

Au cœur de la nature, au milieu des vaches

Certes, il y a encore, ça et là, des vaches pour vous rappeler que la civilisation n’est pas si loin… Elles troublent, du tintement de leurs cloches, le silence de la montagne. C’est alors à qui va deviner le plus vite où elles se cachent : derrière la colline qui s’annonce ; plus loin et paraissant donc être des rochers ; plus haut, cachées par une herbeuse arrête ; plus bas, à flanc d’une falaise creusée par le torrent ?

L'Oisans de refuge en refuge

Land Art au sommet, ménager l’impatience… par la création !

Comme on n’est pas pressé d’arriver et que les plus jeunes ont besoin d’une pause : séance land-art ! Pour le « land », il y a tout autour de quoi faire : de l’herbe de tous les verts possibles, des fleurs (plus ou moins fanées ou roussies selon la saison certes !) et des plantes aux feuilles de toutes les formes, des galets volés au lit du torrent, du sable humide (très efficace colle !) collecté au bord de l’eau et qui va du presque blanc au profond noir… Pour l’« art », c’est à vous de voir !

L'Oisans de refuge en refuge

Bienvenue au refuge du Pic du Mat de la Grave

Un sas pour les chaussures, ça c’est habituel dans les refuges, mais ce qui suit… Vous voilà dans une grande salle à manger digne d’une conviviale auberge. Et, par la fenêtre en forme de large visière, une vue imprenable sur l’accueillante terrasse, et au-delà sur les montagnes ! Avant de monter à l’étage, découvrez un recoin version lounge avec piano, guitare, fauteuils, table basse… Là-haut, ce sont 34 places réparties en chambrées de 4 lits confortables et des sanitaires communs propres et agréables.

A l’heure du dîner, alors qu’il va falloir décrocher les enfants du Monopoly qu’ils ont sorti de l’étagère dédiés aux jeux de société, vos narines sont chatouillées par d’alléchantes odeurs. Vous allez vous régaler ! Une fois les enfants plongés dans leurs rêves, offrez-vous un délicieux bain finlandais nocturne… il y en a un caché derrière la maison. Le lendemain matin, après un copieux petit déjeuner, il est temps de redescendre dans la vallée… pour vite raconter ses aventures aux copains !

L'Oisans de refuge en refuge L'Oisans de refuge en refuge L'Oisans de refuge en refuge

La rando en âne, ça motive les enfants

Autre preuve que les refuges se mettent en quatre pour vous séduire : celui de la Chamoissière, situé sur la commune de Villar d’Arêne. Vous pouvez y monter accompagnés d’ânes de bat. On les panse, on les harnache, on les charge et on y va. Bien sûr, on écoute attentivement l’accompagnatrice donner quelques directives : sécurité et respect, maîtres mots de toute balade avec des ânes bâtés !

Ici, il ne s’agit plus de moutonnement, mais de pentes drues à monter ! Les ânes ont le pied montagnard : sur l’étroit sentier rocailleux qui enchaîne les lacets en épingle à cheveux, ils avancent sans broncher… ce qui semble motiver les plus petits, qui s’avèrent tout aussi vaillants pour avaler les mètres de dénivelé. La pause land-art peut être renouvelée… si les marmottes vous en laissent l’occasion ! Elles sont si habituées, ici, à voir les humains passer, qu’elles vous fixent sans gêne ni peur, un long moment, avant de finalement pénétrer d’un seul coup dans leur terrier…

L'Oisans de refuge en refuge L'Oisans de refuge en refuge

Bienvenue au refuge de la Chamoissière !

Ils sont deux refuges sur ce bout de montagne, relativement plat et enserré entre des sommets enneigés. L’un est une bâtisse classique assez grande, l’autre, une maison plus petite, plus ancienne, plus authentique, plus conviviale… bref plus charmante ! Choisissez-la donc pour votre nuit en famille au cœur de la montagne, dans des chambres de 3 à 6 lits. Courez réserver la « trop drôle » chambrette casée dans une maisonnette ménagée à une extrémité de la salle à manger ! Quelques activités possibles avant d’entamer la nuit : balançoire et toboggan installés juste à côté pour vider ses dernières réserves d’énergie ; jeux et livres pour enfants pour se détendre ensemble ; derniers pas vers le cairn au-dessus, d’où la vue sur la rencontre de trois montagnes est magique…

L'Oisans de refuge en refuge L'Oisans de refuge en refuge L'Oisans de refuge en refuge

Initiation au rafting en famille

Si les escapades en refuge réservent de vrais bons moments en famille, elles ne sont pas les seules à pouvoir vous enchanter ! Prenez, par exemple, la descente familiale en rafting du Vénéon, un affluent de la Romanche : il est tumultueux et les giclées qu’il envoie à ceux qui le défient, pour le moins fraîches ! Les plus grands s’initient au maniement de la pagaie et à la rigueur nécessaire pour que l’équipage rame dans le même sens au même rythme !

Les moniteurs vous ménagent une pause au pied d’une cascade à laquelle on parvient après quelques pas sur terre. Elle est impressionnante, surtout du dessous… Vous pouvez (grâce à votre combi !) vous en rapprocher : vous disparaissez presque derrière le rideau de projections d’eau qu’elle génère, vous sentez votre visage frappé de milles gouttelettes frisquettes, vous résistez au fort courant qui vous entraîne vers l’aval… mais vous revenez, vers les autres, sain et sauf ! Ouf…. Passionnés d’eau, sachez que d’autres pratiques sont possibles tel l’hydro speed… Et à la base nautique du lac de Verney : canoë, pédalo, paddle, planche à voile, optimist.

Rencontres avec les animaux de la ferme… et dégustations de fromages

Pour découvrir l’Oisans, version animale, direction les fermes locales. Certaines appartiennent à « la route des savoir-faire de l’Oisans”, qui regroupe de nombreuses bonnes adresses locales. Allez, par exemple, à la Ferme des Molières, au cœur du village de La Grave. Vous découvrez, là, tout un troupeau de biquettes, dans leur étable ou dans les prés environnants où elles vont brouter à loisir ! Vous goûtez bien sûr les formages dont elles sont à l’origine : la fabrication se fait à la ferme… et elle se vend aussi là !

L'Oisans de refuge en refuge L'Oisans de refuge en refuge

A savoir pour passer une merveilleuse nuit en refuge :

  • emporter son drapsac (le plus chic et moderne mot pour désigner « sac à viande » !)
  • une lampe frontale
  • une petite couverture de survie
  • une petite trousse de secours, notamment avec des pansements pour les ampoules
  • un chéquier ou des espèces
  • un sac plastique pour redescendre vos déchets
  • une petite serviette de bain

L'Oisans de refuge en refuge

En savoir plus :

www.oisans.com

http://www.hautes-alpes.net/fr/tourisme.html

https://www.isere-tourisme.com/

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN