Alimentation des adolescents : halte aux idées reçues !

MaFamilleZen > Mes Enfants > Mon ado (11-18 ans) > Santé & Forme > Alimentation des adolescents : halte aux idées reçues !

Par le

Les jeunes français ont l’une des meilleures alimentations au monde ! En effet, en comparaison avec 40 autres pays, nos adolescents se placent entre le 2ème et le 5ème rang (selon l’âge et le sexe) de la consommation de fruits et légumes par exemple, et possèdent un des plus faibles taux de surpoids.

Adolescents : des comportements alimentaires sous influence

Les comportements alimentaires des adolescents sont complexes. Entre la pression exercée par la société dans son ensemble et par les médias pour manger sain, les traditions familiales, les contraintes budgétaires (les adolescents disposeraient d’environ 4 à 5 € par jour pour déjeuner à l’extérieur) et le rôle social de l’alimentation au sein de leur groupe de pairs, leurs comportements sont multiples.

Au-delà du débat sur l’obésité (12% des adolescents seraient en surpoids et 4% auraient un problème d’obésité), ou sur la fracture sociale qui explique un surpoids nettement supérieur au sein des populations défavorisées (la proportion d’enfants en surpoids dont le père est cadre est de 8% contre 16 % chez les enfants d’ouvriers non qualifiés), essayons de comprendre leurs habitudes alimentaires.

Une autonomisation croissante dans les choix alimentaires

Les « jeunes adolescents » qui sont encore au collège mangent souvent à la cantine ou chez eux et leur manière de s’alimenter reste encore majoritairement sous contrôle parental. S’ils vont s’acheter un goûter pour se faire plaisir, ou partager un paquet de chips et une bouteille de soda avec leurs amis, ces comportements restent ponctuels et ils pèsent finalement assez peu au regard de leur alimentation globale.

Soulignons cependant que, dès l’entrée au lycée, on observe une autonomie de plus en plus grande dans leurs comportements en général, tout comme dans leurs choix alimentaires : ils délaissent la cantine pour le repas pris entre copains à l’extérieur, « snackent » plus souvent et adoptent les comportements de leurs groupes de pairs. La « junk food » et la « street food » occupent alors une place plus importante dans leur consommation alimentaire.

Des comportements alimentaires marqueurs de différenciation : être jeune, c’est manger mal…

Etre dehors, en groupe, manger en marchant tout en discutant avec ses copains permet aux adolescents de se regrouper. Comme le souligne l’étude AlimAdos menée en 2009 auprès des jeunes de 12 à 19 ans, manger dans la rue représente une forme de transgression, une façon d’être libre, indépendant, plus autonome. Il s’agit d’un acte social fort.

Si l’adolescence est une période au cours de laquelle les jeunes cherchent à se différencier en créant leurs propres codes – vestimentaires par exemple – l’alimentation ne déroge pas à la règle : partager une pizza, des frites, une bouteille de soda que l’on fera circuler et que l’on mangera en marchant est en rupture complète avec les modes alimentaires des adultes. Cette alimentation devient un code, la « transgression alimentaire » est une façon de marquer son appartenance à un groupe : celui des adolescents.

La famille : lieu de convivialité, de découverte des goûts et de transmission générationnelle

Cependant, le repas familial reste un moment plébiscité par les adolescents pour le plaisir de partager un moment en famille, mais aussi pour ce qu’il représente en termes de transmission générationnelle (un mode de vie, des plats cuisinés, des habitudes) et de découverte des goûts. En effet, c’est principalement au sein de la famille que les adolescents vont tester de nouveaux goûts et découvrir de nouveaux aliments.

C’est aussi souvent dans le contexte familial qu’ils vont apprendre à cuisineret préparer leurs premiers plats… même si parfois leurs premiers essais sont surprenants !

L’importance des aliments « navettes » pour passer d’un âge à l’autre

L’alimentation des adolescents, en pleine période de transition, balance finalement entre volonté d’émancipation et de découverte (prendre du café au lieu d’un verre de lait / manger des aliments « transgressifs »), et besoin de protection. C’est ainsi que certains aliments vont être rassurants car ils vont rappeler aux adolescents la période de l’enfance comme les plats de leurs grands-mères. On trouve aussi dans leurs choix alimentaires des aliments qui vont jouer un rôle de « navette » et donner aux adolescents le sentiment de passer d’un âge à l’autre comme certains biscuits ou bonbons partagés entre amis.

Pour conclure, les adolescents ont pleinement conscience de ce que « manger équilibré » signifie et s’ils n’adoptent pas une alimentation toujours conforme avec le respect des règles nutritionnelles, c’est en pleine conscience. Ce mode de consommation alimentaire constitue une forme de parenthèse. « Quand on demande aux ados ce qu’ils transmettront de leur culture alimentaire à leurs enfants, ils répondent le plus fréquemment : la politesse et la convivialité à table, l’importance de la variété, le refus des excès comme des privations, des recettes de plats et de desserts » observe Nicoletta Diasso, responsable de l’enquête AlimAdos pour l’équipe strasbourgeoise. Il ne nous reste plus qu’à cuisiner pour eux et avec eux !

Sources :
Les cahiers de l’OCHA – « Alimentation adolescente en France » – 2009
« Adolescent et alimentation : où est la crise ? » Grain de sucre N° 29 – Janvier 2013.
« Bien manger, manger bien. Les jeunes et leur alimentation » – Bulletin d’études et de synthèses de l’INJEP – 2009
Alimentation N°47 « Pour les ados, le meilleur endroit pour manger c’est la rue » – 2009

 

A lire sur le même sujet :
Parents-enfants : Pourquoi c’est la guerre à table ?
Comment faire manger des fruits et légumes aux enfants ?
Ma santé en question : L’alimentation
Max fait le poids : Une BD sur la prévention de l’obésité
Haro sur les menus enfants des fast-foods
5 fruits et légumes par jour, ça veut dire quoi ? 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN