Ateliers de remobilisation par l’équitation (ARPE)

Pour lutter contre le décrochage scolaire et œuvrer pour l’insertion sociale des jeunes, l’UCPA organise toute l’année les ateliers de remobilisation par léquitation pour les enfants sur les centres équestres de Vincennes et de La Courneuve. Ainsi, chaque année, le dispositif ARPE permet à 300 jeunes de retrouver estime de soi, assiduité et autonomie…

À qui s’adresse l’ARPE ?

L’ARPE s’adresse aux jeunes en situation d’exclusion, de rupture scolaire ou présentant des troubles du comportement.

Quels sont les principaux enjeux de ces ateliers ?

∙ Utiliser le cheval et son environnement pour remobiliser des jeunes
∙ Faire évoluer l’estime et la confiance en soi permettant de surmonter les situations récurrentes de rejet et de conflit.
∙ Développer l’autonomie des jeunes et leur sens des responsabilités.
∙ Les réconcilier, à travers l’équitation, avec les processus d’apprentissage afin de faciliter leur réintégration, notamment dans les circuits de l’Éducation nationale ou de la formation professionnelle, dans une optique d’accès à l’emploi.

Comment fonctionne concrètement la remobilisation par l’équitation ?

Le moniteur d’équitation mis à disposition par l’UCPA assure une double fonction de coordination et d’encadrement technique et pédagogique des bénéficiaires pendant l’activité. En lien avec les équipes éducatives et le groupe de pilotage, il organise le suivi quantitatif et qualitatif des bénéficiaires et assure la coordination au quotidien de l’Atelier.
De son côté, chaque structure bénéficiaire intègre l’Atelier dans son projet pédagogique, s’engage à participer aux réunions de groupe de pilotage et à transmettre tous les éléments de bilan et de suivi nécessaires à l’évaluation du projet.

Quel est le programme de ces ateliers pour les enfants défavorisés  ?

Un programme d’initiation et de pédagogie autour de jeux d’adresse, d’allure et de séances de soins, dans un esprit de respect de soi et de l’autre, du cheval comme du cavalier, sont mis en place par les moniteurs d’équitation. La relation avec le cheval, l’acceptation et l’application des règles indispensables à la pratique de cette activité sportive, la découverte de nouvelles sensations et d’un environnement structuré amènent progressivement les jeunes à se réconcilier plus largement avec les règles de vie, le respect, le plaisir, le goût de l’effort et les prises de responsabilités, voire à palier certaines lacunes psycho-affectives.

Témoignages :

« Je me dis maintenant que si j’ai réussi à cheval, je peux très bien réussir dans d’autres domaines. »
Sonia, bénéficiaire de la Mission Générale d’Insertion de l’Education Nationale du Val-de-Marne.

« J’ai découvert un autre monde avec le cheval. J’ai découvert des choses en moi comme si je découvrais ma personnalité. » (Bénéficiaire, Cœur de femmes)

A savoir :
Depuis la première édition du dispositif en 1998, l’ARPE a concerné plus de 1350 jeunes. En comparaison avec les dispositifs sportifs classiques, l’ARPE a la particularité de toucher une part importante de filles (40%)
Important :
Ces ateliers ne sont pas accessibles au grand public, uniquement via des structures partenaires de l’UCPA spécialisées dans la prise en charge de jeunes en difficulté. Exemple : Les Missions Générales de l’Insertion de l’Education national du Val-de-Marne, de Seine-Saint-Denis et de Paris.

Plus d’information sur : www.ucpa.com

A voir aussi :

Salon Equita / Salon du Cheval

Le baby-attelag pour les enfants

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN