Finistère : au pays des contes et des légendes

MaFamilleZen > Ma Famille > Vacances & Week-end > En France > Mer > Finistère : au pays des contes et des légendes

Par le

Enluminures LandevennecLa nuit tombe plus tôt, le temps est au gris… Au lieu de s’enfermer chez soi, c’est le moment de partir en famille explorer le riche imaginaire breton. Et de partir à la rencontre de l’Ankou, des farfadets, des géants et autres personnages fabuleux. Promenades contées, balades à pied ou à vélo… Voici quelques-unes des nombreuses activités proposées dans le Finistère, au pays des contes et légendes.

 

 

Pourquoi séjourner dans le Finistère en automne-hiver ?

Nuages bas caressant le dos des monts désertiques. Brumes prolongeant l’obscurité des nuits automnales sur les côtes déchiquetées. Rochers aux formes bizarres… Cet environnement étrange combiné aux croyances celtes et catholiques a nourri l’imaginaire breton. Et le Finistère regorge de légendes, de contes et d’histoires inquiétantes. En automne ou en hiver, la période est idéale pour les découvrir la pointe de la Bretagne en famille, bien emmitouflés mais pas trop… Ici, la brume a vite fait de se lever pour chasser les peurs. Et révéler un ciel d’un bleu intense et une végétation colorée où le mauve de la bruyère est réveillé par les camaïeux de roux des fougères et le jaune vif des genêts.

Sur les côtes du Finistère : sur les traces des naufrageurs et des pirates

Le Pays des Abers

Village de MennehamDe gros rochers en granit émergent des bancs de fin sable blanc le long de cette côte sauvage située au nord de la Bretagne. Ce littoral déchiqueté a été la cause de bien des naufrages. Et on murmure que certains étaient provoqués par les fanaux attachés aux cornes des vaches par les habitants de la région pour attirer les navires… Ce dont on est sûr, c’est que la population locale, composée de paysans-pêcheurs-goémoniers très pauvres, avait acquis l’art de faire disparaître en un rien de temps le butin des épaves miraculeusement échouées sur ses rivages.

Le village de Meneham, un ancien hameau de douaniers des années 1800, nous replonge dans cette ambiance équivoque. Situé dans la commune de Kerlouan et classé aux bâtiments de France, il réunit un ensemble de maisons au toit de chaume où l’on peut voir un ancien four à pain, un séchoir, des lits clos… En bord de mer, la maison de garde en pierre, encore plus ancienne (époque de Vauban), a conservé intact son plafond en clé de voûte. Ces histoires font aussi l’objet l’été de délicieuses balades contées par des conteurs en costume traditionnel.

L’île Tristan

Ile TristanLe nom de cette petite île située face à Douarnenez évoque le couple mythique formé par Tristan et Iseult. Il est très contesté que ce lieu a été son dernier refuge pour échapper au courroux du roi de Cornouailles, promis d’Iseult. Mais c’est un cadre charmant pour lire ou raconter cette jolie légende aux juniors.

Tristan est plus sûrement la déformation de Trestain, le nom de cet îlot à la fin du XVIe siècle, quand le bandit Guy Eder de la Fontenelle s’y retranchait après avoir pillé la région alentour. Ce domaine de 7 hectares a été détenu au XXe siècle par la famille du poète Jean Richepin. Avant d’être acquis par le conservatoire du littoral. L’île Tristan est accessible à marée basse et on peut en faire le tour en bateau (port de Douarnenez) mais on ne peut pénétrer dans le domaine que lors des visites guidées et des « flâneries » (accès sur réservation).

www.mairie-douarnenez (rubrique cadre de vie) – Office de tourisme : 02 98 92 13 35

La pointe du Raz

Pointe du RazClassé « Grand Site de France », ce territoire de 2 000 hectares marque l’extrême limite de la Bretagne et de la France. Ce qui est en soi remarquable. Battu par les vents, il s’avance vers l’océan, face à la sauvage île de Sein, où demeurent quelque 180 personnes. Et face à un chapelet de phares peu hospitaliers mais où heureusement, personne ne vit plus…

Il se murmure ici des histoires à faire dresser les cheveux sur la tête. Comme celle de la femme du gardien du phare de Tevennec. Qui perdit la tête après avoir été contrainte de conserver le corps de son mari décédé dans un saloir jusqu’à la prochaine relève. Ou encore celle de la baie des Trépassés, entre la pointe du Raz et celle du Van. On y entendrait, la nuit de Noë,l pleurer les naufragés qui y ont échoué… Ou bien s’agit-il des malheureux habitants de la mythique ville d’Ys, engloutie par la faute de la princesse Dahut, fille du roi de Cornouailles Gradlon, qui jetait ses amoureux à la mer ? Dressée à l’extrémité de la pointe du Raz, la statue de Notre-Dame des Naufrageurs en marbre de Carare blanc rend un hommage grandiloquent aux marins décédés.

Dans les terres du Finistère : à la recherche des korrigans

Les monts d’Arrée

Hutte korrigans Mont d'ArreeAu sommet de la montagne Saint-Michel de Brasparts (381,96 m), une chapelle isolée (oratoire de 1820) domine le marais du Yeun Elez. Un paysage de landes et de tourbières que réveillent les couleurs de la bruyère, des fougères et des joncs. Lorsque tombe la nuit, c’est une autre histoire… Ce lieu prend alors des airs mystérieux et il semble avoir donné naissance à toutes les légendes sur les korrigans et les fées. Les druides ne venaient-ils pas y invoquer les dieux ? Et n’était-ce pas ici aussi que l’on situait autrefois la porte de l’enfer, le « youdig » ? Les voyageurs obligés de traverser ces lieux craignaient aussi d’y rencontrer l’Ankou (la mort) munie de sa faux et le diable, qui n’avait pas hésité à pétrifier toute une noce pour punir l’un des convives. Ces pierres sont encore bien alignées sur le chemin vers le lac Saint-Michel. Une vaste étendue d’eau noire où l’on jetait, il n’y a pas si longtemps, des chiens noirs enfermés dans un sac pour exorciser le démon… Ces histoires et bien d’autres sont à entendre à la lumière des lampes ou au petit matin, lors de promenades contées organisées par l’association Addes.

A visiter aussi : l’écomusée des Monts d’Arrée et son hameau fondé par une famille de meuniers, aux habitations au toit en ardoise très bien conservées. Les pièces au plafond bas ont conservé en l’état leur ameublement composé de rangées de lits clos et de profondes armoires à linge, dont des presses à lin, ancêtres des armoires. Prêt de bottes et de cirés et (ateliers famille en été.

www.arree-randos.com
www.ecomusee-monts-arree.fr

La forêt d’Huelgoat

Forêt HuelgoatLe sol de cette forêt de 1 150 hectares est jonché de mystérieux blocs rocheux formant un gigantesque chaos sur une trentaine d’hectares. Les vestiges d’une bataille de géants ? L’effet de la colère de Gargantua mal nourri par les villageois ? En s’enfonçant dans les sous-bois, on découvre des sites aux noms surprenants : la Grotte du Diable, la Roche Tremblante, le Ménage de la Vierge… Si le temps s’y prête, ce cadre est idéal pour lire des histoires de géants et d’elfes… A découvrir aussi à travers une visite contée (sur réservation auprès de l‘office de tourisme).

A visiter aussi : l’arboretum des Arbres du Monde, classé Jardin remarquable avec 3 600 espèces de cinq continents sur 22 hectares cultivés écologiquement : www.lesarbresdumondeauhuelgoat.fr/
Au Huelgoat se trouve également un site d’art contemporain réputé : L’Ecole des Filles (ouvert de juin à septembre) : http://francoiselivinec.com/Ecoledesfilles

A voir et faire aussi en novembre-décembre

– Le festival « Théâtre à tout âge », dans une trentaine de communes. Une sélection de spectacles jeune public à voir en famille.
Festival de fin novembre à fin décembre – www.tres-tot-theatre.com
– Animations familles au musée de l’abbaye de Landevennec : ateliers enluminure et jeu de piste conté sur les traces de saint Guénolé, fondateur de l’abbaye, du roi Gradlon, de sa fille Dahud…  : www.musee-abbaye-landevennec.fr

Où se loger en famille ?

Les Troglogîtes des Monts d’Arrée à Brasparts : des logements écologiques (matériaux, énergie…) pour quatre personnes construits dans la roche, à flanc de colline, avec des toits recouverts d’herbe. A partir de 96 euros pour 4, petit déjeuner inclus. Linge de lit et de bains et bois de chauffage fourni. Ouvert toute l’année. www.troglogites-des-monts-darree.fr

Le Temps de Vivre à Roscoff : bel hôtel design et cosy 4 étoiles avec des « espaces famille » (chambre lit double, chambre 2 lits, 2 salles de bains). Les plus belles ont de larges baies vitrées ouvrant sur la mer au pied de l’hôtel à marée haute. A partir de 220 euros la nuit pour 2 adultes et 2 enfants. Petit déjeuner : 15 euros.
www.letempsdevivre.net – Tél. : 02 98 19 33 19.

Le Grand Livre De La BretagneDes livres à emporter dans votre sac

La Bretagne et ses contes, ses visites, ses recettes. Dès 6 ans. Editions Flammarion-Père Castor, coll. Le Grand Livre des régions. 13 euros sur [amazon-product text= »Amazon.fr » type= »text »]2081286866[/amazon-product].
Mythes et symboles de Bretagne. Editions Jean-Paul Gisserot. 3,80 euros sur [amazon-product text= »Amazon.fr » type= »text »]2755801557[/amazon-product].
Tristan et Iseut. A partir de 11 ans. Editions Gallimard Jeunesse, collection Folio Junior. 6,45 euros sur [amazon-product text= »Amazon.fr » type= »text »]2070508978[/amazon-product].

 

Comment se rendre dans le Finistère ?

Le plus rapide : en avion, avec plusieurs liaisons quotidiennes vers Brest et Quimper. Compagnies : Air France (Paris, Lyon et Marseille vers Brest et Quimper), Ryanair (Marseille-Brest), Easy Jet (Paris et Lyon vers Brest), Chalair (Bordeaux-Brest), Jet Air Fly (Toulon-Brest), Volotea (Ajaccio et Bastia vers Brest)
Le plus écologique : liaison TGV depuis Paris, Lille, Lyon.
En voiture : voies express gratuites depuis Caen, Rennes et Nantes.

Plus d’informations :www.finisteretourisme.com

A lire sur le même sujet :

De Brest à Ouessant : découverte du Pays d’Iroise en famille
Animations pour toute la famille au château de Kergroadez
La Bretagne en famille avec Kids’Voyage
Weekend à Brest en famille à la découverte des fonds marins

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

  1. Terre et mer se rejoignent dans un univers vraiment fabuleux; ce Finistère est exceptionnel !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN