Interdiction du portable à l’école et au collège : pour ou contre ?

MaFamilleZen > Blog > Mes Enfants > Mon ado (11-18 ans) > Vie scolaire > Interdiction du portable à l’école et au collège : pour ou contre ?

Par le

Interdiction des portables à l'école et au collège

C’est l’une des grandes nouveautés de la rentrée 2018-2019 : désormais, les téléphones portables de nos rejetons sont fermement invités à rester bien tapis au fond de leurs sacs ou cartables dans l’enceinte de leurs établissements. L’interdiction du portable à l’école, une mesure qui n’a pas manqué de vous faire réagir !

Annoncée par Jean-Michel Blanquer quelques mois à peine après sa nomination au Ministère de l’Education Nationale, votée en juillet dernier, l’interdiction des portables dans les écoles primaires et dans les collèges hexagonaux est entrée en vigueur depuis début septembre. Une mesure qui vient honorer la promesse faite par Emmanuel Macron durant la campagne électorale. Lui, président, a donc tenu parole à ce sujet !

Interdiction du portable à l’école et au collège : que dit la règlementation ?

Dans la pratique, l’usage du téléphone portable et celui de tout objet connecté (tablettes, montres) est interdit à l’école et au collège. Et cela non seulement pendant les cours qui se tiennent sur place, mais également à l’extérieur. Comme c’est le cas en EPS, dans les couloirs, à la récréation et durant les sorties scolaires. Et en cas de contrevenance, les enseignants seront autorisés à confisquer les appareils en question. Quelques exceptions sont néanmoins parfois envisageables pour certaines séquences pédagogiques spécifiques et pour les élèves handicapés pour qui le téléphone mobile est indispensable.

Dans les lycées, les choses sont plus souples puisque chaque établissement fixe son cadre en mentionnant les endroits (« tout ou partie ») où il souhaite proscrire le portable.

Interdire le portable : pourquoi ?

Cette réforme est conçue, dixit son initiateur, pour améliorer le niveau d’attention des écoliers et des collégiens, les interactions entre élèves et avec les professeurs, et le climat scolaire en général. Mais aussi pour lutter contre la triche « numérique » et le cyber-harcèlement ( 63 % des 11-14 ans étant inscrits sur au moins un réseau social, selon une enquête de la CNIL de 2017). L’interdiction du portable à l’école et au collège est néanmoins perçue par certains Français, et pas seulement par les opposants politiques du chef de l’Etat, comme un simple effet d’annonce qui n’apporte rien d’inédit.

Depuis 2010, le Code de l’Education prohibe en effet l’emploi du téléphone « dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges », durant « les activités d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur ».

Des parents plutôt favorables à l’interdiction

Cette décision d’interdire le téléphone portable à l’école et au collège est-elle utile et légitime ? Relève-t-elle de la pure communication ? Le portable doit-il au contraire être autorisé pour protéger les enfants en cas de problème ? Pourrait-il même être un vrai « acteur » des apprentissages scolaires ?

Nous avons interrogé les parents. Il s’avère que vous êtes plutôt favorables à cette mise au piquet des téléphones, à quelques nuances près…

« Pour moi, le téléphone portable n’a rien à faire dans le collège ! Chez nous, nous sommes habitués car il n’a jamais été autorisé. Lorsque l’enfant se faisait prendre avec, le téléphone était confisqué et les parents devaient prendre rendez-vous pour aller le récupérer. Dans le cas d’un changement d’emploi du temps de dernière minute ou en cas d’urgence, les élèves ont le droit d’aller voir la CPE afin d’appeler leurs parents depuis le téléphone du collège. De plus à l’âge du collège, j’ai très peur des vidéos prises à l’insu de certaines personnes, qui peuvent ensuite circuler sur les réseaux sociaux. Les ados sont quand même peu à l’écoute de ces risques, ils n’en font qu’à leur tête sans trop évaluer les conséquences de certaines vidéos. Pour les collégiens, j’estime que c’est quelque chose de nocif qu’il faut grandement limiter… Je ne pourrais aujourd’hui pas vivre sans mon téléphone portable, et le fait que mes filles en aient un est très rassurant et souvent pratique mais je regrette le temps du téléphone Nokia qui permettait uniquement les appels et SMS! » – Carolyn

« J’enseigne en lycée et mes élèves se servent de leur portable lors de certaines activités. Je les aiguille vers des dictionnaires en ligne (Larousse et Linguee) pour les faire décrocher de Reverso. Nous misons sur des outils comme Mentimenter pour faire des sondages et en débattre ensuite, Kahoot pour faire des quizz, Quizlet pour travailler le vocabulaire et Padlet pour le partage de ressources et de productions audio et vidéo. Seule l’éducation à l’usage de cet outil peut faire évoluer les mentalités ! Pour le collège, où j’enseignais encore il y a 3 ans, le téléphone était interdit dans l’établissement, ce qui marchait très bien. En cas d’urgence dans l’établissement, ils pouvaient s’adresser au secrétariat pour joindre leurs parents. Notre fille aînée n’a eu le sien qu’en 3ème (elle est en terminale maintenant), sa cadette qui rentre en 3ème ne ressent pas le besoin d’en avoir un car elle a une tablette à la maison pour communiquer avec ses amis et le dernier qui entre seulement en 6ème a du temps devant lui… » – Sophie

« L’enseignement est, en France, centré autour de l’écrit. La part de l’oral est réduite au minimum, l’important étant de savoir exposer ses idées sur le papier, dans le cadre très formel de la dissertation. Ce qui est avant tout évalué dans cet exercice roi de l’enseignement, c’est la capacité à argumenter, à organiser sa pensée mais en aucun cas l’aptitude à parler. Au contraire, chez nos voisins européens on accorde une grande part à l’oral, essentiel pour échanger et s’affirmer face aux autres. Nous devons rattraper ce retard en France et ce n’est pas par le passage derrière un écran, où l’on perd au passage l’usage de la langue avec le langage « texto », que nous allons nous améliorer. Bien au contraire, on observe des adolescents vivant dans un monde virtuel détaché de la réalité, dialoguant avec des amis inconnus et pour la plupart jamais rencontré physiquement. Donc, bravo pour cette mesure et comme tout il faut d’abord en observer l’application pour en mesurer les effets ! C’est avec de petits gestes que l’on fait de grandes choses » – Sami

« Pour ma part, j’ai eu des élèves devant moi et je suis favorable à l’interdiction des portables, tout simplement parce que leur esprit est dissipé par l’objet. Il n’existe plus de concentration, d’écoute et je dirais, d’un certain côté, même plus d’ennui puisque le portable est à portée de main pour les distraire en cas de difficulté à suivre. Si encore il y avait une envie de rebondir sur une info pour l’approfondir mais souvent c’est surtout du zapping. Le vrai problème est que l’on croit communiquer avec un portable mais c’est une communication souvent sans retour, sans regard, un sms neutre, du zapping net, qui n’a rien à voir avec un vrai dialogue entre amis ou un dialogue prof/élève. Tout comme la perception du monde, du réel est moins fine quand on est toujours dans sa bulle. On regarde le monde mais on pense portable, le prochain sms à envoyer, vidéo à voir etc… (…)  Alors que si on est capable de laisser le portable pendant une journée, on sera davantage dans l’écoute, dans le dialogue, dans le présent et le réel. Et peut-être bien dans une action efficace ! Ce qui voudrait dire que les élèves pourraient peut-être mieux réussir, être dans l’action de penser, disserter, confronter les avis plutôt que de fuir dans le portable. Cependant, on sait bien que l’habitude est difficile à défaire, voire impossible dans notre société. Comment expliquer aux enfants qu’il faut être modéré dans l’utilisation quand les parents eux-mêmes y recourent constamment pour leur boulot ? » – Frédérique

Et vous, qu’en pensez-vous ? Plus pour ou plutôt contre ?

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN