La Fabuloserie, l’art rigolo dans l’Yonne

MaFamilleZen > Ma Famille > Sorties en famille > Sorties culturelles > La Fabuloserie, l’art rigolo dans l’Yonne

Par le

Comment intéresser les enfants à l’art ? MAFAMILLEZEN a sélectionné 3 lieux étonnants qui offrent une approche ludique de l’art. Après le Musée Robert Tatin, la FABULOSERIE, dans l’Yonne, à 150 km au sud de Paris.

Qu’est-ce qu’un artiste ? Tout le monde peut-il devenir un artiste ? A quoi reconnaît-on que l’on est devant une œuvre d’art ? Des questions que vous ne manquerez pas de vous poser devant les créations hors norme présentées à la Fabuloserie. Hors norme car elles ont été réalisées par des artistes autodidactes dont la vie quotidienne était très éloignée du milieu de l’art. Mais qui étaient animés par le désir profond de s’exprimer. Alain Bourbonnais, fondateur de la Fabuloserie, a patiemment réuni cette collection que sa veuve, Caroline Bourdonnais, continue de faire vivre. Un lieu à visiter en laissant parler l’artiste en vous, à l’exemple de vos juniors, si prompts à s’émerveiller.

La Fabuloserie, un monde d’artistes amateurs géniaux

La collection d’art « hors-les-normes » présentée à la Fabuloserie a débuté vers 1970. Trente ans auparavant, Jean Dubuffet avait révélé l’existence de l’art brut. Il s’agit d’œuvres exécutées par des personnes qui n’ont pas fait de la création leur profession, ne se réfèrent à aucune norme artistique et ont souvent entrepris cette activité à la suite d’une rupture psychologique ou sociale.

De son côté, l’architecte Alain Bourbonnais a découvert, au hasard de déplacements dans la campagne française, des artistes amateurs débordant de créativité et d’imagination mais inconscients de leur talent. Ces artisans, maçons, menuisiers, agriculteurs…, ces bricoleurs et ces bricoleuses fabriquent, pendant leur temps libre des œuvres singulières, souvent à partir de matériaux de récupération issus de leur environnement. Alain Bourdonnais a entrepris de collectionner ces œuvres et de les montrer au public, d’abord à Paris (L’Atelier Jacob), puis dans sa propriété de Dicy à partir de 1983, avec le soutien de Jean Dubuffet.

Des oeuvres d’art issues du recyclage

Les œuvres sont présentées à la fois dans un bâtiment et dans le parc, où elles sont disposées autour d’un étang. Sur les pelouses, les animaux en métal (élan, vautour…) réalisés par un paysan finlandais à partir de bidons de métal et de pneus côtoient le zoo très coloré de « La Petite Afrique », fabriqué par un agriculteur retraité en ciment et ferraille. Ses seuls modèles : des images cadeaux offertes avec des tablettes de chocolat.

Leur font face les œuvres en céramique de Liège de la fin du XIXe siècle qui évoquent à la fois la « Maison Picassiette » (Chartres) et le palais du Facteur Cheval (Hauterives). Un peu plus loin, la ferme merveilleuse de Petit Pierre, un garçon vacher qui a débuté son œuvre animée dans l’étable où il dormait, et les sculptures « people » exécutées par un maçon à la retraite. Vous reconnaîtrez Churchill, Clemenceau ou encore Don Camillo, personnage d’ecclésiastique interprété par Fernandel dans un film des années 1950…

Une imagination et une créativité sans limites

Alain Bourbonnais, le fondateur de la Fabuloserie, décédé en 1989, s’était lui-même essayé à l’art, en marge de sa vie professionnelle, puis pendant sa retraite, et il faisait preuve, comme vous pourrez en juger, d’une imagination débordante et d’une créativité sans limite. La visite du parc se clôt par une grande sculpture d’Alain Bourbonnis représentant les façades d’une place de village.

Ses « grosses têtes » tout en bois et chiffons, d’une grande force expressive, sont présentées dans les salles intérieures du musée au côté d’un grand nombre d’autres auteurs. Impossible d’énumérer toutes leurs œuvres : ceps de vigne d’où un agriculteur de Chablis a su faire émerger des visages, tableaux en broderie ou en tapisserie, fête du Citron de Menton reconstituée sous une cloche de verre, mécaniques en bois exécutées par un artiste aveugle…

A noter, la présence d’une œuvre de Podesta, « La Salle à manger », où vous reconnaîtrez le style particulier de cet artiste si vous avez eu l’occasion de voir certaines de ses œuvres au sein du « Cyclop », de Jean Tinguely, à Milly-la-Forêt, en Essonne.

La Fabuloserie en pratique

La Fabuloserie Bourbonnais
1 rue des Canes – Dicy (89120).
Tél. : 03 86 63 64 21
Horaires : de 14 à 19 heures, les samedis, dimanches et jours de fête, d’avril à juin et de septembre à octobre, et de 14 à 19 heures tous les jours en juillet et août. Visite commentée de deux heures.
Tarifs : 9 euros (adultes) et 5 euros (enfants de 12 à 18 ans et étudiants de moins de 25 ans).
www.fabuloserie.com

Où dormir ? Hôtel du Moulin de la Coudre, à Venoy

Hôtel familial très tranquille de 14 chambres dont 4 familiales en duplex (lit de 180 et 2 lits de 80). Label Famil’Yonne (jeux enfants intérieurs et extérieurs, chaises hautes…). Accueil sympathique, plateau de courtoisie, wifi gratuit dans les chambres, produits de douche écologiques, grandes serviettes de bain moelleuses…
Très bon restaurant sur place avec spécialités locales.
A une demi-heure de route de la Fabuloserie.

Hôtel du Moulin de la Coudre
8 rue des Gravottes – 89290 Venoy – Tél. : 03 86 40 23 79
Tarifs pour une nuit en PDJ pour 2 adultes et 2 enfants de + de 10 ans en moyenne saison : 169 euros environ
Infos :www.moulindelacoudre.com

A lire sur le même sujet :

Musée Robert Tatin, l’art rigolo
Des livres pour initier les enfants à l’art
Les ateliers pour enfants des musées et établissements culturels
La créativité des enfants peut s’entraîner

A voir autour de la Fabuloserie :

10 bonnes raisons de venir dans l’Yonne avec vos enfants
– Guédelon : Construction d’un château-fort avec les techniques du Moyen-Age
Parc animalier de Boutissaint : 1er parc de vision d’animaux sauvages en France 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN