Formation en alternance, la voie royale

Blog Formation en alternance, la voie royale

Par Sandrine Damie le Mis à jour le 06/09/2023

formation en alternance

Votre ado n’aime pas les cours purement théoriques ? Il préfère pratiquer, tester, se confronter à des situations réelles pour progresser à l’école ? Une formation en alternance lui permettra de mêler théorie et pratique, et de booster son insertion professionnelle.

Se former tout en ayant une première expérience professionnelle est une modalité de formation qui attire chaque année de plus en plus de jeunes, à tous niveaux de qualification. Si autrefois la formation professionnalisante était vue comme une voie de garage peu valorisante, l’alternance est de nos jours l’une de celles qui assure une bonne insertion professionnelle. Aujourd’hui, la moitié des jeunes en activité travaillent dans l’entreprise où ils étaient en apprentissage ou en stage.

Ainsi, en 2022, ce sont 837 000 nouveaux contrats d’apprentissage qui ont été signés en France, aussi bien dans le privé que dans le public.

niveau diplome apprentissage

Source : Les chiffres de l’apprentissage en 2022 – 1jeune1solution.gouv

Bon à savoir :

Parmi les apprentis de niveau CAP à BTS en dernière année d’un cycle d’études professionnelles en 2019-2020, 61 % sont en emploi 6 mois après leur fin d’études. Parmi ces 61 %, plus de la moitié sont en CDI, plus d’un quart en CDD, un sur dix en intérim et un sur vingt en contrat de professionnalisation. Deux ans après l’obtention du diplôme en apprentissage, 73 % occupent un emploi salarié dans le secteur privé contre 57 % des diplômés issus de lycée professionnel.

Lire aussi : L’artisanat, un secteur d’excellence à (re)découvrir

Vidéo témoignage : Céline, apprentie en CAP cuisine

Etudes en alternance : deux types de contrats possibles

A partir de 16 ans révolus, les jeunes peuvent signer 2 types de contrat pour entamer une formation en alternance :

le contrat d’apprentissage dans le cadre de la formation initiale (jusqu’à 29 ans) ;
le contrat de professionnalisation dans le cadre de la formation continue (jusqu’à 26 ans en formation initiale puis possible pour les demandeurs d’emploi de + de 26 ans).

Ce sont des contrats conclus à durée limitée (CDD) ou dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée (CDI). Cela signifie que le jeune alternant est un salarié comme un autre dans l’entreprise, où il travaille selon un rythme d’alternance convenu entre le centre de formation, l’entreprise et lui-même.

Bon à savoir :

Les entreprises du privé recrutent chaque année des apprentis… mais ne sont pas les seules : la Fonction publique recrute également de plus en plus de jeunes en alternance.

liste des métiers pour apprentissage

Source : Les chiffres de l’apprentissage en 2022 – 1jeune1solution.gouv

 

Les points forts de l’alternance

  • Une formation qui donne de l’autonomie au jeune
  • Une formation certifiante : Tous les niveaux de qualification sont possibles (CAP, bac pro, BTS, licence pro… et même école d’ingénieur)
  • Une alternance entre des cours théoriques et de la mise en pratique en entreprise
  • Une première expérience professionnelle encadrée
  • Une insertion plus forte qu’un cursus scolaire classique
  • Une formation en apprentissage gratuite pour l’apprenti
  • Tous les secteurs professionnels sont ouverts à l’alternance : hôtellerie, numérique, artisanat, etc.

Lire aussi : La mutuelle santé est-elle obligatoire pour un apprenti ou un alternant ?

Sept idées reçues sur l’apprentissage : témoignage de Sup’ Biotech 

Bon à savoir :

Qui dit « salarié », dit adieu aux vacances scolaires ! S’il suit une formation en alternance, votre ado aura droit à des congés, notamment pour la préparation de ses examens, mais il doit oublier le rythme des vacances scolaires qu’il connait depuis la maternelle. C’est un aspect de l’apprentissage qui est parfois difficile à envisager pour les plus jeunes, tout comme des horaires fixes et des obligations de travail le soir ou le week-end, par exemple.

formation apprentissage

Les écoles d’ingénieurs proposent aussi des formations en alternance pour des métiers très techniques

Décrocher un contrat d’apprentissage, mode d’emploi

Se rendre aux portes ouvertes des établissements de formation qui vous intéressent

Profitez des portes-ouvertes des écoles pour discuter avec les formateurs et les jeunes en apprentissage. Incitez votre ado à faire part de sa motivation. Inscrivez-le sur les pré-listes d’inscription si cela est proposé.

Adopter une attitude positive pour décrocher un contrat en alternance

Accompagnez votre ado dans la réalisation d’un CV et d’une lettre de motivation (auprès du CIDJ et des missions locales notamment). Préparez avec lui son argumentaire pour les entretiens. Incitez-le à miser sur une coiffure et une tenue soignées le jour J !

Multiplier les opportunités de se faire connaître auprès des entreprises

Rendez-vous sur le site de Pôle Emploi pour connaître les offres d’alternance dans le secteur d’activité visé. Rendez-vous dans les salons professionnels spécialisés. Encouragez votre ado à faire du porte à porte dans votre quartier et dans les villes proches. Certains centres de formation fournissent des listes d’employeurs potentiels ou peuvent accompagner votre ado pour optimiser sa candidature.

Lire aussi : Ados sans formation et sans emploi : au secours, j’ai un NEET à la maison !

Quelle rémunération pour un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation ?

En plus d’acquérir de l’expérience directement en entreprise, l’apprenti va toucher une rémunération dont le montant varie en fonction de son âge, du niveau de diplôme visé ou encore du type de contrat signé (apprentissage / professionnalisation).

  • Pour un contrat en apprentissage : entre 27 % et 100 % du Smic suivant l’âge et le niveau d’études, ou le salaire minimum conventionnel si plus favorable.
  • Pour un contrat de professionnalisation : entre 55 % et 100 % du Smic suivant l’âge et le niveau d’études, ou 85 % de la rémunération minimale prévue par la convention collective ou l’accord de branche de l’entreprise si plus favorable

Le site du ministère propose un simulateur pour connaître en quelques clics le montant de cette rémunération.

Bon plan : l’aide au financement du permis de conduire

Elle s’adresse aux apprentis remplissant les conditions suivantes :

  • Être âgé d’au moins 18 ans
  • Être titulaire d’un contrat d’apprentissage en cours d’exécution
  • Être engagé dans un parcours d’obtention du permis B.

Cette aide est d’un montant forfaitaire de 500 euros. Si votre ado est éligible, il doit faire sa demande auprès de son CFA pour ouvrir son dossier.

Bon à savoir : pour les demandeurs d’emploi, il existe aussi un dispositif d’aide pour financer une partie du permis de conduire B. Renseignez-vous auprès de votre agence locale Pôle Emploi.

L’aide au logement pour les alternants

Le lieu de formation ou l’entreprise accueillant un jeune en alternance peut se situer loin du domicile familial. Pour aider les jeunes à se lancer en apprentissage ou via un contrat de professionnalisation, il existe l’aide mobili-jeune. Voici les 4 conditions à remplir pour être éligible :

  • Avoir moins de 30 ans
  • Être salarié d’une entreprise du secteur privé ou assimilé (Epic par exemple)
  • Être en contrat d’alternance, c’est-à-dire en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation
  • Être locataire ou futur locataire d’un logement à proximité géographique de votre lieu de formation ou de votre entreprise. Vous devez avoir signé un bail (ou un avenant au bail en cas de colocation) ou convention d’occupation en logement-foyer ou résidence sociale. La signature du bail ou de la convention doit être justifiée par la période de formation en alternance.
  • Avoir un salaire brut mensuel à l’embauche inférieur ou égal au Smic. Le salaire à prendre en compte est celui inscrit sur le contrat d’alternance.

Votre demande doit être adressée 3 mois avant la date de démarrage de votre contrat d’alternance ou jusqu’à 6 mois après cette date via le site officiel de l’aide Mobili-jeune.

Témoignages vidéo sur la formation en apprentissage

Benoît, 20 ans, apprenti en Brevet Professionnel charcuterie-traiteur

 

Thomas, apprenti cuisinier

Emma, 20 ans, apprentie en Bachelor robotique

Yasmine, 27 ans, apprentie en BTS agricole aménagements paysagers

Devenir ingénieur par l’apprentissage : Lynda, étudiant en apprentissage, Cycle Ingénieur à l’EPITA

L’alternance à la SNCF : Antoine, ingénieur en apprentissage

 

Informations pratiques :

Portail officiel de l’alternance : www.alternance.emploi.gouv.fr
Les contrats en alternance : https://labonnealternance.pole-emploi.fr/
Site d’informations spécialisées : www.lapprenti.com
Calendrier des Journées portes ouvertes des CFA en Ile-de-France : www.iledefrance.fr/apprentissage

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN