Orientation scolaire : communiquer avec mon ado et l’aider à choisir un métier

MaFamilleZen > Blog > Mes Enfants > Mon ado (11-18 ans) > Vie scolaire > Orientation scolaire : communiquer avec mon ado et l’aider à choisir un métier

Par Anne-Marie Barreiro le

orientation trouver sa voie

Vos enfants ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent faire plus tard ? L’orientation est un sujet angoissant tant pour les enfants que pour les parents, qu’il est important de dédramatiser, en en parlant. Les conseils d’Anne-Marie Barreiro, coach en communication.

Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? Je sais pas… Comment ça ? Il faut savoir ! Chercher mon futur métier m’ennuie et me saoule ! La préoccupation de l’orientation est vive dans l’esprit des parents qui espèrent que leurs enfants trouvent le métier qui les rendra heureux. Beaucoup comptent sur l’aide de l’école et des conseillers d’orientation, mais il s’avère que ce n’est pas toujours suffisant. Si le conseiller d’orientation connait les filières métiers, il n’en reste pas moins qu’il y a une étape indispensable à faire : celle de se connaître soi même pour ne pas choisir à défaut même si chaque choix apporte une expérience intéressante.  Sauf que tant de jeunes ne sont pas à leur place dans les filières qu’ils ont « prises ». Alors, les problèmes surviennent : perte du sens des études, ennui en cours, décrochage.

Que se passe-t-il dans la tête de nos ados au moment de l’orientation ?

Les adolescents sont pris par la nouveauté du lycée, des épreuves à venir, des emplois du temps. C’est le temps de la rencontre avec de nouveaux professeurs, d’autres élèves : vont-ils réussir à s’insérer dans la classe, à suivre, à être accepté par les autres ?  Ils éprouvent des inconforts devant le corps qui se transforme, les boutons qui deviennent une affaire d’état, ou sont préoccupés par les relations amoureuses.

Pourtant c’est à ce moment-là qu’on leur demande de réfléchir à leurs choix d’orientation. Sauf qu’ils n’en sont pas là dans leur tête. Comme ils sont sous pression (‘il faut trouver une orientation’), même si leur attitude montre une certaine désinvolture, ils tentent d’éviter le sujet. Sauf quelques poignées de jeunes qui savent ce qu’ils veulent faire plus tard, les autres ne voient pas si loin dans le temps. Pour ainsi dire, ils sont comme dans l’enfance, encore dans l’instant présent. Parlez-leur des examens dans un an ou de l’orientation dans deux, et ils vous regardent sans comprendre. L’échéance est trop loin, « on verra en temps utile » pensent-ils.

Comment alors peuvent-ils faire des choix d’orientation qui les inspirent ?

L’actualité économique peu reluisante (chômage, emplois difficiles, compétition) envoie des informations assez pessimistes sur le marché de l’emploi. On constate que les choix d’orientation des ados se font davantage par défaut, pour répondre aux attentes inconscientes des autres que véritablement en fonction de leurs désirs propres. Ils sont contraints de choisir une voie d’orientation, sans y avoir véritablement réfléchi, et souvent par méconnaissance des métiers, des contenus, et de soi. Ainsi, faire des choix d’orientation rebute les jeunes car elle les renvoie à une réalité économique difficile, à des métiers plus ou moins flous, à des idées toutes faites. Ils affichent ainsi une attitude placide à cet égard, et tentent de « fuir » cette réalité peu attrayante pour eux.

Le choix des mots, important pour parler orientation avec son ado

En communication, il y a une phrase à NE PAS dire :

« Je vais te donner un conseil qui te sera utile dans la vie : on ne fait pas toujours que ce qu’on veut »

Cette phrase maladroite communique davantage un avertissement plutôt qu’un conseil bienveillant. Reçue comme telle, elle apporte plus de fermeture que d’ouverture chez le jeune, elle peut le bloquer dans sa progression et l’amener à se dire « à quoi bon chercher mon orientation, puisque je ne pourrais pas faire ce que j’aime »

Il est préférable de communiquer ainsi pour aider son ado : 

« Il y a un métier pour toi, dans lequel tu vas pouvoir utiliser tes capacités et tes aspirations »

Cette phrase induit l’idée de la confiance, et va le pousser à chercher ses aspirations, ses rêves, à regarder ses capacités, les endroits où il est bien. Cette phrase par son ouverture agit comme un espoir qu’il peut choisir une voie, ou une autre. Cette phrase crée de la motivation.

Le cas de Laeticia : 

« Aidez-moi à choisir un diplôme utile pour l’avenir s’il vous plait ! »

Jeune fille de 17 ans, Laëtitia n’aime pas étudier. Quand on l’observe, on s’aperçoit qu’elle adore transmettre aux jeunes enfants. Mais l’idée de longues années d’études pour être professeur des écoles la rebute. Elève aux résultats faibles, on lui recommande des études courtes vers technicien de rayon dans les supermarchés, là où il y a de la demande. Lors d’un stage dans ce secteur, Laëtitia déprime et décroche de ses études. Déboussolée, elle laisse tomber son orientation.

Consultons la jeune fille sur ce qui l’inspire : elle exprime que dans ses stages auprès d’enfants, elle ne voit pas le temps passer. Son visage s’anime et de jeune fille renfermée, elle se met à parler sans difficulté. Comment alors mettre Laëtitia sur la voie ? 

En cherchant un diplôme en lien avec son niveau et son désir. Laëtitia se sent à l’aise avec cette idée, et d’elle-même se met à rechercher. Il existe des dizaines de façons d’être au contact des enfants et de transmettre. Aujourd’hui Laëtitia se dirige vers un bac professionnel et une formation d’animatrice BAFA. Sera-t-elle institutrice ? Nul ne le sait. Mais si elle le souhaite, il sera toujours temps de rejoindre cette voie.

Ainsi, le diplôme « utile » nécessite une bonne conscience de soi pour bâtir son projet et développer sa confiance, connaître les métiers (fouiner sur les contenus), suivre les informations sur les secteurs qui se développent.

Qui peut avoir la certitude qu’un diplôme sera utile ?

Nous ne connaissons pas toujours les métiers de demain. Personne ne peut prédire l’avenir ni avoir la certitude que son diplôme aura un futur. Alors comment communiquer à son ado sur ce sujet ?

Conseils :

  • Lui dire que l’orientation vers un métier est un chemin et non pas une destination
  • Revenir à lui, à ses désirs, ses rêves, à ce qui est important 
  • Savoir bien s’informer en cherchant des documents 
  • Vérifier si le métier qui lui plait est bien celui auquel il pense !
  • Offrir un espace d’écoute et de dialogue
  • Apporter l’idée qu’il n’y a pas qu’une voie unique 
  • S’adapter aux changements d’avis des ados 
  • Redonner du rêve 
  • Faire confiance à son adolescent 
  • Ne pas lui imposer des voies d’orientation mais lui soumettre des choix

 

Réussir son orientation, ce n’est pas seulement réussir un diplôme, c’est découvrir sa voie. C’est développer une affirmation de son identité, un état d’esprit d’ouverture, une agilité face aux obstacles. Ainsi, la capacité de rebondir va offrir aux ados des possibilités de se trouver, petit pas par petit pas. Réussir son orientation c’est savoir changer, se tromper, recommencer… et apprendre.

Trouver sa voie est un chemin d’évolution vers l’épanouissement professionnel.

 

Pour aller plus loin :

Le Ebook : le guide pour bien s’orienter et choisir un métier 

Dans cet Ebook, vous trouverez des solutions de réponses pour aider votre adolescent.e à ce qu’il soit détendu avec ce sujet. Afin qu’il comprenne que ce n’est pas une question d’intelligence qui fait réussir mais une question d’être relié à ses aspirations. Vous trouverez aussi des méthodes pour l’accompagner dans ses recherches.

Le bilan d’orientation pour aider les jeunes à identifier leurs forces et leurs aspirations profondes  

 

Anne-Marie Barreiro est coach en communication et psychosociologue.

Elle est auteure de livres sur la relation Parents Ados :
– Aider son ado à s’épanouir (2016) –Commander
– Parents-ados, comme chiens et chats ?! (2018) – Commander

Pour la contacter : 09.54.67.97.76
Ou prendre RDV en ligne.
Pour vous abonner à sa newsletter et recevoir des conseils en communication : https://ambcoaching.com/in.asp

 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Mes Enfants

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN