Zen en famille dans la nature : la communication passe mieux dehors !

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Psycho-Famille > La vie en famille > Zen en famille dans la nature : la communication passe mieux dehors !

Par le

rétablir le dialogue avec son ado

Pour apaiser les conflits parents-ados, rien de mieux que de quitter l’espace intime familial et sortir dans un endroit agréable qui apaise chacun et aide à rétablir le dialogue et l’écoute. Mode d’emploi pour aborder une situation délicate… en extérieur.

Conflits parents-ados, des tensions qui traînent…

Dans la vie familiale, lorsqu’on élève des enfants, il y a des disputes dans la fratrie ou à l’école, des situations d’injustice, des paroles mal dites et qui blessent. Souvent, et par manque de temps, ces situations sont passées sous silence. On n’en parle pas. Les problèmes sont évoqués rapidement, entre deux portes, juste avant de prendre le bus, bref trop vite, trop tard. Puis le temps passe, et on laisse traîner les tensions au lieu de les traiter au fur et à mesure.

Seulement les ressentis émotionnels, éprouvés lors d’une situation non résolue, perdurent et enveniment le dialogue futur. Le jeune ne sait pas quoi faire de ce chaos émotionnel. Car l’agacement, l’irritation continuent d’exister, souvent à son insu (et au nôtre), même si le problème est passé.

Quelles sont les conséquences de la tension non traitée ? La rupture relationnelle entre parent et enfant. Combien sont ces parents qui me demandent comment rétablir la communication ?

Renouer le dialogue, une priorité

Quand la communication est rompue, renouer le dialogue devient une priorité pour pouvoir continuer d’éduquer dans la bienveillance, de transmettre à ses enfants

Car l’espace familial est parfois le théâtre de tensions qui durent. La maison devient un endroit de contestations dans la fratrie ou entre parents. Un lieu aussi où l’enfant vit des obligations (mettre la table, ranger), des horaires (de repas, du coucher), des problèmes (aux dires des ados que je rencontre). La chambre de l’enfant, est souvent le lieu des devoirs, des cahiers non rangés, des chaussettes qui traînent. C’est aussi le coin refuge où l’enfant veut « être tranquille ».

Il y a donc dans cet espace intime familial, un ancrage où s’activent les tensions et les irritations. Une ambiance donc, qui ne permet pas d’établir un dialogue constructif et apaisé.

Quand on veut communiquer avec ses enfants, quitter momentanément ce climat « irritant » évite d’activer ces émotions que précisément on voudrait éviter. Commet alors faire un recadrage avec son ado et lui parler, quand les souvenirs émotionnels sont présents ?

Sortir à l’extérieur de l’espace familial pour se reconnecter les uns aux autres

C’est ici qu’il faut choisir de sortir. Car dehors le problème disparaît momentanément. Mais pour aller où ? Le supermarché ? le bruit, la foule, le regard qui est happé par les étiquettes, les produits ne vont pas permettre la concentration sur le sujet que l’on voudrait évoquer. L’attention de l’enfant (et la vôtre) est captée par beaucoup trop de stimuli pour permettre de se concentrer. Il n’est guère possible d’accorder à son enfant l’écoute nécessaire non plus.

Avoir une communication suffisamment bonne avec ses enfants nécessite de trouver un lieu dans lequel vous vous sentez détendu, et où vous mettrez toutes les chances de votre côté pour être entendu et compris.

Pour cela, réfléchir ensemble à un endroit agréable qui plaise à chacun. Certains vont choisir un salon de thé, d’autres un coin paisible dans un parc ou un jardin.

Si vous aimez la campagne et le sport, choisissez la nature pour libérer les tensions accumulées de la semaine ou du mois. Après quelques minutes de vélo ou de marche, à discuter de choses et d’autres, les sujets délicats peuvent être abordés.

La nature, le meilleur endroit pour apaiser les tensions

se balader dans la nature pour renouer apaiser les tensions avec son ado

On croit, à tort, que la balade dans la nature c’est le moment pour ne pas aborder le sujet qui fâche. Or, c’est le contraire. Dehors est le lieu idéal pour avoir la distance et la sérénité nécessaires pour se parler.

La nature ne contient pas d’ancrages négatifs ni de tensions. Il suffit de regarder un paysage ou les arbres d’un bois pour être imprégné de calme. Nos enfants le ressentent aussi. Ils se détendent. La nature permet une hauteur de vue vis-à-vis des difficultés, un recul qui permet de dédramatiser une situation qui nous apparaît impossible dans la maison.

Si vous choisissez de faire une balade avec vos enfants, n’entamez pas le dialogue tout de suite. Attendez que la nature ait fait son effet. Faites une randonnée, observez la flore, respirez profondément. Regardez le ciel, relevez le menton, ouvrez les bras pour accueillir l’air qui entre dans vos poumons. Vos enfants peuvent vous imiter. Puis au cours de la promenade, choisissez un lieu pour vous poser ensemble si vous êtes fatigués. Si vous préférez marcher, vous pouvez aborder la situation en marchant (selon le mode d’emploi que je vous suggère ci-dessous)

Il se peut que vous ou vos ados n’aimiez pas les promenades ou le sport. Dans ce cas choisissez de vous retrouver dans votre salon de thé préféré. Si vos enfants sont adolescents, il est préférable de leur proposer une rencontre, un lieu et un horaire. Avec des ados, c’est mieux de cadrer la rencontre en prenant rendez-vous en fonction de leur emploi du temps et du vôtre. Trouvez vous un endroit qui soit loin de la porte d’entrée, à l’abri des regards où vous puissiez être à l’aise.

Vous pouvez aussi choisir un parc ou un jardin proche de chez vous. Vous pouvez aussi décider de faire un pique-nique. J’ai souvent remarqué que les arbres et l’eau apportaient beaucoup de bienfaits à la relation.

Oui dehors c’est plus facile pour parler de ce qui cloche, de ce qui est coincé, de ce que l’on n’ose pas dire.

 

Mode d’emploi pour aborder une situation délicate en extérieur (bien sûr les téléphones seront coupés)

adolescence difficile par Anne-marie Barreiro

Etape 1- LUI (votre enfant)

– J’aimerais que l’on parle de ce qui s’est passé avec ton professeur, avec le devoir de maths, avec la dispute avec ta sœur, avec la visite de ton père…

– Peux-tu dire ce qui s’est passé pour toi ?

Votre ado va exprimer ses sentiments et son vécu de la situation. Attention il ne faudra ni interrompre ni faire un reproche sur lui ou la situation même si vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’il exprime. Le but est qu’il aille au bout de son expression.

Les enfants se sentent considérés si on prend un temps de présence avec eux et qu’on discute de leur vécu. Cela est une porte ouverte pour renouer le dialogue.

Etape 2 – VOUS (parent(s))

-Quand il a terminé, vous pouvez faire part à votre tour de votre vécu et de vos sentiments sur ce sujet. Parlez en mode « je » et surtout pas en mode « tu »

Etape 3 – NOUS

Lui demander d’abord ce qu’il pourrait faire pour améliorer la situation avant de lui donner un conseil qui pourrait apparaitre comme une leçon de morale.

– Que feras-tu la prochaine fois que cela se produit ?
– Que proposes-tu ?

Etape 4 : NOUS

– Résumer ensemble les actions à faire
– Se remercier et s’encourager mutuellement.

Communiquer de cette façon donne la garantie que tout sera exprimé à ce moment-là, et que le problème ne va pas revenir tel un reproche, à un moment inopportun et plus loin dans le temps. Car ce qui est exprimé de cette façon et dehors apporte un climat zen et une ambiance constructive.

Si vous vous sentez affecté par ce qu’il vous dit, vous pouvez regarder l’arbre ou le paysage en respirant. Soyez convaincu que le dialogue va se rétablir ou se renforcer.

Pour aller plus loin :

Voici deux façons d’en apprendre davantage sur la communication avec son ado :

– Reconnecter avec son ado : une formation en ligne pour aider les parents à communiquer
– Parents ados comme chiens et chats ?! : le livre qui permet de mieux s’épanouir ensemble  Commander

Anne-Marie Barreiro est coach en communication et psychosociologue.
Elle est auteure de livres sur la relation Parents Ados :

  • Aider son ado à s’épanouir (2016) – Commander
  •  Parents-ados, comme chiens et chats ?! (2018) – Commander

Pour la contacter : 09.54.67.97.76
Pour vous abonner à sa newsletter et recevoir des conseils en communication : https://ambcoaching.com/in.asp

Lire aussi : Aider son ado à s’épanouir : un livre inspirant pour rester zen

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi dans la rubrique Ma Famille

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN