Les Nouveaux Goûters, 40 recettes sans sucres raffinés

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Les Nouveaux Goûters, 40 recettes sans sucres raffinés

Par Nathalie Brunissen le

Les nouveaux goûters 0 sucres raffinés Nathan

Le goûter, c’est sacré ! Pour changer les habitudes et concilier « bon pour la santé », gourmand et zéro déchet, le livre « Les nouveaux goûters – 0 % sucres raffinés », édité chez Nathan, propose 40 recettes de goûters de grand-mère revisités, à base de sucres naturels uniquement. Des recettes élaborées par deux femmes engagées dans le bien-manger, Candice Levy naturopathe et créatrice du concept de « naturopédiatrie », et Agathe Audouze, fondatrice du site La Minute Papillon, qui offre une multitude de conseils et de recettes pour prendre soin de soi tout en prenant soin de la planète.

Des goûters faits maisons à base de sucres naturels

Le goûter est certainement le repas de la journée le plus attendu par les enfants. Moment de détente et de plaisir au retour d’une journée d’école, c’est aussi le moment où ils adorent se gaver de gâteaux et autres biscuits industriels (trop) sucrés et (trop) gras… sans aucun intérêt nutritionnel et souvent bourrés d’ingrédients artificiels. Des goûters beaucoup trop sucrés, qui participent à l’augmentation inquiétant de l’obésité infantile, qui atteint aujourd’hui 10 % des enfants en France. Voyez plutôt, notre consommation de sucre est passé de 1 kilo à 35 kilos par an en 150 ans !

Le livre Les nouveaux goûters de Candice Levy et Agathe Audouze propose 40 recettes de goûters sans sucres raffinés, sans lait, vegan et sans gluten, avec des conseils pour s’organiser, des astuces pour ne rien rater, des infos nutritionnelles… Des goûters classiques revisités, des goûters de grands-mères, des goûters fruités, des goûters à boire, des goûters pour le weekend, quand on a plus de temps à passer en cuisine… des recettes avec une touche d’originalité, comme cette soupe de fruits rouges et fruits secs, ou ce flan amande et coco.

recette banana bread vegan recette pudding de chia choco noisette sans sucres raffinés

Et parce qu’un bon goûter fait maison, ce ne sont pas que des recettes de gâteaux, le livre propose également des recettes de boissons lactées ou aux fruits, parfois très surprenantes, comme cette recette zéro déchet d’infusion d’épluchures d’agrumes, ou exotiques, comme ce lassi pêche et eau de rose.

recette boisson matcha au lait de riz

Les recettes sont simples et rapide, de 5 à 30 minutes de préparation, et illustrée de jolies photos appétissantes. Pour faire du goûter un vrai repas équilibré, mais toujours aussi gourmand.

Les Nouveaux Goûters – 0 % sucres raffinés, par Candice Levy, chez Nathan, parution 11 mars 2021, 144 pages, 13,90 €. Commander sur la FNAC ou Amazon

12 questions à Candice Levy, naturopathe co-auteure du livre « Les Nouveaux Goûters 0 % sucres raffinés »

Vous avez créé le concept de « Naturopédiatrie ». C’est quoi exactement ?

La « Naturopédiatrie » fait le pont entre la naturopathie, synthèses des médecines naturelles, et la pédiatrie, système de santé allopathique et scientifique. La naturopédiatrie est globale, préventive et quantique pour accompagner le jeune enfant sur le chemin de la santé.

Quelles sont les préoccupations/problématiques des parents qui viennent vous consulter ?

Ils sont soucieux d’installer une bonne hygiène de vie, des bonnes habitudes alimentaires et avides de conseils avisés sur la santé en privilégiant la prévention. Certains consultent pour des soucis avérés de santé et cherchent du sens et des traitements complémentaires à un suivi classique. L’hyper-sensibilité alimentaire et les reflux chez le bébé sont des problèmes récurrents en consultation.

Vous avez réalisé le livre « Les Nouveaux goûters » avec Agathe Audouze, qui prône une alimentation bien-être, pour soi et pour la planète. Parlez-nous de cette rencontre.

C’est l’histoire d’un voyage pour aller nager avec les dauphins qui nous réunit Agathe et moi. En pleine Mer Rouge, une envie commune jaillit : celle de révolutionner les goûters de nos enfants et faire la chasse aux produits transformés qui polluent notre planète.

Quels sont ces aliments dont raffolent les enfants et qui contiennent le plus de sucre ?

Le sucre est une formidable saveur addictive ! Elle se trouve partout (sauce tomate, pain, plats préparés, les soupes toutes-prêtes, les charcuteries, les conserves) ce qui contribue à augmenter insidieusement le taux de sucre dans l’alimentation et s’habituer à manger « sucré ». D’autre part, plus on mange sucré, plus on a tendance à en vouloir encore plus, les industriels l’ont bien compris et en abusent, au détriment de la santé de nos enfants. Les enfants sont des proies faciles en pleine construction de leur identité, pour qui avoir un « bon goûter » est un goûter sucré dont les copains raffolent et dont on parle à la télé !

Outre l’obésité bien sûr, quels sont les conséquences pour la santé des enfants d’une consommation trop élevée de sucres ?

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande de ne pas dépasser 25 g de sucre par jour chez l’enfant (soit 5 morceaux de sucre par jour). Malheureusement on est bien au-delà. Le fléau du diabète infantile est en nette progression et alerte la haute autorité de santé. En espérant ne pas en arriver jusque-là, l’alimentation hyperglycémique participe à réduire la vigilance du système immunitaire, à déminéraliser le terrain de l’enfant. Le sucre encourage fortement l’inflammation de l’organisme, déséquilibre sa flore intestinale (diarrhée, ballonnement, douleurs intestinales…), acidifie le corps (en puisant dans nos réserves minérales), favorise les problèmes de peau (acné, eczéma) et les troubles inflammatoires ORL.

Quels sont les signes visibles qui montrent qu’un enfant consomme trop de sucre, et qui doivent alerter les parents ?

Ils se caractérisent par l’envie de manger du sucre, un changement d’humeur et de la fatigue souvent associés chez l’enfant à de l’agitation. Si votre enfant se lève fatigué et se sent mieux après le petit-déjeuner (sucré), s’il a des coups de pompe et envie de sucre vers 11h ou 17h, s’il passe pour un enfant nerveux ou agité, il y a de fortes « chances » qu’il soit en excès de sucre et enclin à de l’hypoglycémie.

Quelles sont les incidences pour les enfants d’un excès de sucres au niveau comportemental ?

L’hyper-agitation, la nervosité, les troubles du sommeil, l’impulsivité, sont des manifestations qui suscitent de la vigilance quant à la consommation répétée et abusive de sucre.

Une hyperactivité peut-elle être liée à une trop grande consommation de sucres ?

Les études scientifiques à ce sujet se multiplient et les conclusions sont intéressantes. Par voie de conséquence, l’excès de sucre entraine un déséquilibre de la flore intestinale qui entraine à son tour une (sur-)consommation de sucre ou de produits raffinés. Cela entretient l’état d’une flore dite pathogène et donne aux enfants des envies irrésistibles de sucres en tous genres. Une mauvaise santé intestinale conditionne la santé nerveuse et mentale de l’enfant. Les témoignages de parents ayant stoppé le sucre, les aliments transformés et les additifs dans l’alimentation de leurs enfants, montrent bien des avantages et améliore leur comportement.

Certains parlent du « mythe » selon lequel les sucres naturels seraient meilleurs pour la santé que les sucres raffinés. Que leur répondez-vous ?

Plus un aliment est transformé plus il s’écarte des vertus initiales du produit. Il perd en nutriments (oligo-éléments, minéraux, vitamines, enzymes) et devient une calorie vide. Ainsi le sucre raffiné est un concentré de pur sucre qui n’est pas adapté à notre organisme. Ce shoot de sucre fait rapidement augmenter le taux d’insuline dans le sang. De plus, le manque de fibres dans les biscuits et gâteaux industrialisés fait lui aussi augmenter le taux de sucres, et ne permet pas de réduire le taux d’insuline.

Vous préconisez moins de lait de vache, pourquoi ? Quelles sont les alternatives végétales sources de calcium, indispensable pour la croissance ?

Une alimentation variée, colorée, est un des secrets pour couvrir tous les besoins de notre organisme, y compris le calcium. Les oléagineux (amande, noisette, sésame), les crucifères (chou, brocoli…) sont d’excellentes sources de calcium bio-disponibles et assimilables. Plus tôt on initie nos enfants à la variété et l’originalité des saveurs, plus c’est facile et simple.

Vous préconisez aussi moins de gluten pour les enfants, donc l’utilisation de farines sans gluten pour la confection de vos goûters. Cela même s’il n’y a pas de terrain allergique ?

Là aussi, la consommation de céréales à gluten, notamment le blé, est presque exclusive dans notre alimentation. Et le corps devient souvent hypersensible à ce qu’il consomme le plus souvent. L’idée générale est de varier pour limiter la monotonie alimentaire et la pauvreté nutritionnelle.

Est-ce que des enfants « éduqués » à une alimentation saine sont gagnés à la cause pour la vie ? Ou le marketing est-il le plus fort à un certain âge ?

Chaque enfant devenu grand fera sa propre expérience, l’important étant d’éduquer en donnant les bases de vie saine. Interdire les goûters trop sucrés n’est pas LA solution. Mais équilibrer et privilégier des aliments sains et non transformés au quotidien permet d’objecter intelligemment, en satisfaisant autant la gourmandise que la santé.

 Les Nouveaux Goûters – 0 % sucres raffinés, par Candice Levy, chez Nathan, parution 11 mars 2021, 144 pages, 13,90 €. Commander sur la FNAC ou Amazon

 

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN