Good Junkfood : manger sans culpabiliser, des recettes faites maisons qui affolent les sens

MaFamilleZen > Blog > Ma Famille > Good Junkfood : manger sans culpabiliser, des recettes faites maisons qui affolent les sens

Par Nathalie Brunissen le

Good junkfood manger sans culpabiliser livre Julie Schwob

Les parents soucieux de donner une alimentation saine et équilibrée à leurs enfants se révulsent à la seule évocation du mot junkfood qui lui, par contre, met l’eau à la bouche des plus jeunes, et tout particulièrement des ados. Et nous ne sommes pas les derniers à craquer pour ces plaisirs que les diktats de l’alimentation santé réprouvent, et qui nous font culpabiliser. Dans leur livre Good Junk Food, édité chez Flammarion, Julie Schwob, auteurs de nombreux livres de cuisine, et le nutritionniste David Nouet, remettent les « icônes » de la malbouffe à l’honneur… en version faites maison, saine et gourmande.

Nous avons parlé avec eux alimentation des ados, santé, éducation au goût, plaisir de manger… Parce que oui, se faire plaisir tout en mangeant de manière équilibrée et saine, c’est possible !

Des recettes et des astuces pour transformer la malbouffe en « Good Junkfood »

Entre calories et mauvais ingrédients, les conséquences de la malbouffe sur notre santé sont nombreuses. Et pourtant, les enseignes de restauration rapide ne se sont jamais aussi bien portées. En famille le weekend, entre potes pour les ados, et même pour une fête anniversaire enfant, les fast-foods sont des lieux de convivialité voire de complicité, avec l’avantage d’être accessibles à toutes les bourses. Alors l’équilibre alimentaire, on passe outre…

Alors que les restaurants sont fermés depuis plusieurs mois, que prendre son MacDo au Drive, c’est beaucoup moins convivial que de partager un moment au restaurant en famille ou entre amis, et que les burgers n’ont finalement plus tout à fait le même goût « hors cadre »… pourquoi ne pas se mettre en cuisine et transformer cette junkfood en « good junkfood » ? Et pour parler français, comment transformer les plats emblématiques de la malbouffe en délicieuses recettes faites maison ?

C’est l’idée du livre de cuisine Good Junkfood, manger sans culpabiliser de Julie Schwob et David Nouet, la première étant créatrice de recettes, le second nutritionniste, qui ont collaboré pour mettre au point des recettes alternatives saines à nos repas favoris. Du petit déjeuner au dîner, en passant par le goûter et le dessert, le sucre est remplacé par de la compote et le beurre par des courgettes, le kebab est revisité et le burger allégé. Des calories en moins, du goût en plus, et au moins autant de plaisir pour les inconditionnels de la junkfood.

recette de kebab de dinde extraite de Good Junkfood

Recette de kebab de dinde extraite du livre Good Junkfood chez Flammarion

Des recettes qui font saliver… sans culpabiliser

En couverture du livre Good Junkfood, l’emblématique hamburger nous met l’eau à la bouche d’entrée. Et ça n’est pas fini, les autres recettes sont à l’avenant, colorées et appétissantes, et magnifiquement mises en scène et photographiées par Charly Deslandes. Ca déborde, ça dégouline, ça croustille… on en salive ! Entre les plats tout préparés que l’on mange à la va-vite et ces burgers, kebabs et autres nuggets faits maison, il n’y a pas photo… ou plutôt si, au contraire il y a bien photo, et même beaucoup de photos, prises en gros plan pour nous donner encore plus envie !

Recette de nuggets de poulet extraite du livre Good Junkfood chez Flammarion

Recette de nuggets de poulet extraite du livre Good Junkfood chez Flammarion

David Nouet apporte de précieux conseils pour alléger en sucre et en graisses, donc en calories, les recettes emblématiques de la malbouffe, sans sacrifier au goût et au plaisir des papilles comme des pupilles. Et surtout sans le ton moralisateur et culpabilisant que prennent souvent les « ayatollahs » de la diététique.

Chaque recette est accompagnée d’un « truc healthy », pour ne pas cuisiner idiot. Saviez-vous par exemple que la patate douce a un index glycémique plus bas que la pomme de terre, qui ralentira davantage l’augmentation du taux de sucre dans le sang, et donc la prise de poids ? Ou bien qu’un burger maison représente moins de 250 calories, sans perdre en goût, quand un burger de fast-food peut grimer à plus de 600 calories ? Qu’en remplaçant le beurre par de la compote de pomme, la quantité de graisse et de calories d’un brownie fait maison a été divisée par deux ?

Un livre qui respire le plaisir de manger, et qu’on dévore sans culpabilité aucune !

Good Junkfood : manger sans culpabiliser, écrit par Julie Schwob et David Nouet, aux éditions Flammarion, avril 2021, 176 pages, 19,90 €. Commander sur la FNAC ou Amazon

CONCOURS : A gagner 5 exemplaires du livre du 21 avril au 5 mai 2021 dans l’espace Concours !

Vous avez aimé cet article ou bien vous voulez réagir ?

Articles en relation

Envie de réagir à cet article, de donner votre avis ou de partager votre expérience ? Je prends la parole !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’articles sur MAFAMILLEZEN